Tout le monde lève le doigt pour les fesses de Sophie Marceau !

Avis sur Un bonheur n'arrive jamais seul

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Autant le dire tout de suite, il y a une bonne chose dans ce film qui fait que ça vaut le coup d'aller le voir : Sophie Marceau. Ce n'est peut-être pas sympa de traîter la belle de 'chose', mais son personnage est tellement creux qu'il n'y a pas d'autres termes.

Le scénario est assez catastrophique : il ne se passe rien. Pas de conflits. Le héros, quoiqu'il fasse est heureux, et ses rares moments de déprime se voient désamorcés par des résolutions peu crédibles qui tiennent en une phrase prononcée par l'un ou l'autre personnage. Les personnages sont assez pauvrement écrits, surtout l'héroïne, et les dialogues ne fonctionnent pas (des gens qui parlent d'amour au premier degré sans le côté théâtral, ça passe souvent mal). Quand au message du film, on ne sait pas trop ce que James Huth a voulu dire : est-ce que l'art et l'amour sont conciliables ou pas ? est-ce que être artiste signifie ne pas être responsable ? On se sait pas il évite de répondre à ces question. Dommage parce que l'idée de départ laissait entrevoir un beau cas de névrose Shakespearien.

La mise en scène manque de justesse : avec une imagerie très américaine et populaire (filtres, effets de montage, ...) James entraîne ses acteurs dans un jeu qui se veut réaliste et qui ne colle absolument pas à ce ton (ex : jeu de regard qui ne passe pas). On peut tout de même le féliciter pour ses goûts musicaux et ses bons goûts en terme de films (qui sont donc cités par les personnages). Ses acteurs sont mauvais. Sophie est correcte par le fait que son personnage n'a rien à faire à part montrer son corps. Et ça, elle sait très bien le faire (souvenez-vous du sein qu'elle a dévoilé accidentellement sur le tapis rouge). Gad est complètement à côté de la plaque : il y a ces petits moments qui se veulent réaliste où on le montre en train de se frotter le visage de bonheur (on l'entend presque dire : je suis trop heureux là)... Sauf que sa façon de le faire rappelle un peu trop ses sketches où justement il joue de la même façon pour se moquer de ce genre de films... Donc non ça ne passe absolument pas. MAIS ! Petit bonheur puisque Maurice Barthélémy répond présent avec beaucoup d'enthousiasme. C'est à lui que je dois mes deux sourires et un petit rire.

Bref, "Un bonheur n'arrive jamais seul" est une comédie sacrément ennuyante : mauvais acteurs, humour raté principalement à une mise en scène peu adéquate, scénario décousu. Heureusement il reste Sophie Marceau qui est toujours aussi ravissante, Maurice Barthélémy qui fait rire, et quelques bons morceaux de musique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 864 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper Un bonheur n'arrive jamais seul