Avis sur

Un divan à Tunis par AnneM

Avatar AnneM
Critique publiée par le

J'ai bien aimé ce premier film gentiment moqueur de la réalisatrice tunisienne Manèle Labidi Labbé.

Selma, psychanalyste célibataire, arrive de Paris chez sa tante et son oncle dans une banlieue tunisienne. Elle ouvre un cabinet au dernier étage de la maison familiale. Elle peine à trouver une clientèle et lorsque la chance lui sourit, elle réalise qu’elle n’a pas l’autorisation d’exercer. Entre deux séances avec ses patients, elle doit cohabiter avec sa famille et convaincre un policier de la laisser pratiquer son métier malgré les lenteurs administratives.

En filigrane et par touches, Manèle Labidi Labbé propose son regard sur la Tunisie d’aujourd’hui.

Ce portrait de femme, très bien joué, ponctué d’ellipses ou plutôt de non dits est attachant et léger, parfois burlesque. Si l’humour peut ne pas convaincre tout le monde, je dois dire que j’ai souvent souri.
A voir surtout pour l’actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani.
Mon blog : larroseurarrose.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 128 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de AnneM Un divan à Tunis