Affiche Un été 42

Critiques de Un été 42

Film de (1971)

  • 1
  • 2

Le Blé en herbe

De Robert Mulligan, je connaissais surtout son brillant "To Kill a Mockingbird", tourné en 1962 et qui offrit un rôle mythique à Gregory Peck. Outre le plaidoyer contre le racisme, ce film était l'occasion pour lui de décrire un portrait pour le moins juste et touchant du monde de l'enfance. Étrangement, dans nos vertes contrées, son nom était plutôt lié à "Summer of 42" avec lequel il... Lire l'avis à propos de Un été 42

17 5
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde

Il reste toujours dans nos souvenirs quelque chose de flou et à la fois marquant, quelque chose qui demeure et qui se détériore, quelque chose qui passé l’âge de raison ne nous sert qu’à simplement faire oublier l’ordinaire tellement cette insouciance était belle, les petits plaisirs simples de notre jeunesse, ces moments que nous ne revivrons plus jamais, gravés dans le marbre de notre... Lire l'avis à propos de Un été 42

34 14
Avatar JimBo Lebowski
9
JimBo Lebowski ·

Critique de Un été 42 par Eric31

Un été 42 (Summer of '42) est un joli film nostalgique réalisé par Robert Mulligan, écrit par Herman Raucher qui met en scéne sur la sublime musique composée par Michel Legrand... la jeunesse de l'auteur... en été 42... les premiers émois sexuels de Hermie (joué par Gary Grimes) un adolescent de 15 ans qui vit sur l'île américaine de Nantucket avec ses parents et deux amis, Oscy et Benjie... Lire la critique de Un été 42

4 3
Avatar Eric31
9
Eric31 ·

She's out of my league

La très belle affiche, la réputation du film ainsi que sa séquence d'introduction me laissaient espérer une œuvre émouvante, sentimentale et mélancolique. Ce que "Summer of 42" est bel et bien, du moins un peu. En réalité, j'ai surtout eu droit à un "American Pie" gentillet de 1971, narrant les expériences préparatoires à la sexualité de 3 ados à l'été 1942. Pas désagréable, et même... Lire la critique de Un été 42

4 1
Avatar Val_Cancun
6
Val_Cancun ·

Critique de Un été 42 par bidulle3

C'est pendant l'été 42 que trois amis vont vivre le dernier, plus jamais après ces vacances les chose ne seront pareil. Hermie garçon doux et reveur, ainsi que Oscar et Bernard sont en pleine adolescence et leur envie pour les filles s'accroit de plus en plus. L'inconnu d'autre plaisir font partie de leur quotidien, la découverte de cet horizon montrera très vite leur différences, Alors qu'Oscar... Lire l'avis à propos de Un été 42

5
Avatar bidulle3
10
bidulle3 ·

Les hommes étaient des enfants

Qu’il est beau ce souvenir, celui qui sans cesse se meut, se transforme, s'intensifie, s’embellit, pour devenir une formidable histoire qui, à force d’être racontée, n’a plus besoin de mots pour nous toucher. Le souvenir bavard se muétise, ne laisse plus que des images, du silence, dans une brume chaude et rassurante, comme une brise d’été sur la plage. Ce sont souvent des premières fois qui... Lire l'avis à propos de Un été 42

3 2
Avatar Flavien Delvolvé
10
Flavien Delvolvé ·

Premier émoi

Halala, décidément, ce Judd Apatow aura influencé pas mal de gens. J'aurais pas cru que même Mulligan aurait été touché et aurait sorti sa version de "SuperBad". C'est plutôt chouette. L'histoire est très simple et met en avant trois garçons face à la sexualité. C'est traité avec beaucoup d'humour et de légèreté jusqu'à la fin qui prend une tournure un peu trop dramatique mais qui... Lire l'avis à propos de Un été 42

3
Avatar Fatpooper
9
Fatpooper ·

Critique de Un été 42 par Zogarok

Ce film sur le passage à l'âge adulte (le thème central chez Mulligan) joue sur plusieurs tableaux. Sans pomper les œuvres, il rappelle par certains aspects le style de Mike Nichols (Le Lauréat en particulier car il présente des similitudes aussi dans les grands faits du synopsis) et de façon plus lointaine, certains films sur la jeunesse des années 1950-60 (comme A... Lire l'avis à propos de Un été 42

4
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Critique de Un été 42 par Alligator

Film qui me touche personnellement depuis mes 1ers émois adolescents. Le granuleux de la photo, la gaucherie des gamins, la pureté evanescente d'O'Neill, la beauté des plages sablonneuses si proches de celles de chez moi et qui me renvoient à mes propres amours d'été... Lire la critique de Un été 42

4 2
Avatar Alligator
8
Alligator ·

Critique de Un été 42 par Moizi

Ce film avait un peu tout pour me plaire, mais une fois visionné je me dis que si les USA avaient perdu la guerre, que ça soit Hitler ou Staline qui l'emporte, peu importe on n'aurait jamais toléré tant de mièvrerie et c'est pas plus mal... Alors oui, il y a quelques petits trucs sympathiques, comme le coup de l'appendicite qui entraine une mammectomie, quelques mimiques, ou bien... Lire l'avis à propos de Un été 42

3
Avatar Moizi
6
Moizi ·
  • 1
  • 2