La nostalgie du bonheur

Avis sur Un été 42

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Initiation sexuelle dans le sud des états unis au début des années 40.On aurait pu s’attendre à un amoncellement de grivoiseries à la répétition lassante, or Mulligan – cinéaste de la nostalgie, de la jeunesse, de l’innocence et d’une Amérique attachée aux valeurs ancestrales, décrit ici l’éveil de la sensualité avec pudeur et tendresse.Il compose des images vibrantes de sensibilité, en surprenant ces moments privilégiés où la morosité du quotidien cède à la sérénité du bonheur.Une délicatesse qui fait souvent défaut au cinéma américain.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 237 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de STEINER Un été 42