👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

A ce que je lis ici et ailleurs, le film souffre d'une mauvaise réputation.
Certes, ce n'est pas son meilleur film (bien que je le préfère aux Enfants terribles), ça reste extrêmement classique, et ressemble un peu au Cercle rouge dans sa réalisation sèche (dans les accoutrements, les personnages ressemblent au Samouraï), mais j'y ai pris un certain plaisir.
Il y a quelques scènes qui sont mal fichues, comme celle des deux baffes que donne Delon au travesti lors de l'interrogatoire, ou la mythique scène du train et de l'hélico (on m'en avait déjà parlé, mais là, j'en croyais pas mes yeux ! ). Mais j'aime beaucoup cette mise en scène assez lente, le filtre bleuté ompniprésent à l'image, c'est assez peu bavard, où les gros plans font passer une certaine émotion (quand on voit le regard de Delon, notamment), et une belle galerie de "gueules", notamment un excellent Richard Crenna.
Mais les personnages ont le gros défaut d'être des stéréotypes ambulants du film policier, et où la (les ?) femme n'est pas bien traité. Le cinéma de Melville est assez machiste.
Pas un mauvais film, mais on est loin de la réussite d'un Doulos ou Le cercle rouge.
Boubakar
5
Écrit par

il y a 11 ans

3 j'aime

1 commentaire

Un flic
Sergent_Pepper
5
Un flic

Le gang des pastiches

La construction d’une œuvre et sa réception par celui qui la contemple est du ressort de l’alchimie : il existe bien une formule, reste à savoir si le mélange et ses effets vont être opérants. C’est...

Lire la critique

il y a 8 ans

37 j'aime

14

Un flic
Chaiev
5
Un flic

Train d'ennui pour Lisbonne

Ah si le film s'arrêtait dix minutes après le générique, on ne serait pas loin du chef-d'oeuvre : une ville fantôme, tout en béton, près de la mer déchainée, la pluie, le brouillard, une petite...

Lire la critique

il y a 11 ans

32 j'aime

9

Un flic
Ugly
7
Un flic

Chant du cygne d'un grand cinéaste

Dernier film de Jean-Pierre Melville, le plus américain des réalisateurs français, il est souvent méconnu, mésestimé ou mal compris. Certes, ce film n'a pas la force et la perfection des grands...

Lire la critique

il y a 4 ans

28 j'aime

11

Total recall
Boubakar
7
Total recall

Arnold Strong.

Longtemps attendues, les mémoires de Arnold Schwarzenegger laissent au bout du compte un sentiment mitigé. Sa vie nous est narrée, de son enfance dans un village modeste en Autriche, en passant par...

Lire la critique

il y a 9 ans

43 j'aime

3

Dragon Ball Z : Battle of Gods
Boubakar
3

God save Goku.

Ce nouveau film est situé après la victoire contre Majin Buu, et peu avant la naissance de Pan (la précision a son importance), et met en scène le dieu de la destruction, Bils (proche de bière, en...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

11

De rouille et d'os
Boubakar
9

La rencontre entre la destruction et la reconstruction.

Comme souvent, je vais voir un film en en sachant le moins possible (d'ailleurs, je n'ai pas vu la bande-annonce), tout au plus, je savais qu'il était question d'amputation, et c'est tout. Et ce que...

Lire la critique

il y a 10 ans

37 j'aime

1