Affiche Un grand voyage vers la nuit

Critiques de Un grand voyage vers la nuit

Film de (2019)

Le doux relief de l'émerveillement, sur l'écran noir de nos nuits blanches.

Faisant mine de ne pas les entendre, bien qu'ils soient chaque jour un peu plus nombreux, les zélateurs aigris du « c'était mieux avant » qui réduisent le cinéma à une vaste entreprise d'escroquerie commerciale, Bi Gan affirme de nouveau son amour immodéré pour le septième art, tout en rappelant au spectateur amnésique l'enivrement du voyage cinématographique, la sensation éphémère... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

35 5
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Escape time

Avec son dernier trip onirique, le cinéaste chinois ne fait que fortifier la magnifique réputation qui le précède : celle de devenir prochainement l’un des meilleurs réalisateurs chinois de son époque. Derrière cette vague histoire d’un homme qui revient sur les terres de son enfance afin de rechercher le souvenir d’une femme qu’il a tuée il y a bien des années auparavant, Bi Gan crée un... Lire l'avis à propos de Un grand voyage vers la nuit

40 1
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Crossed in space.

Le grand trip esthétique de Cannes n’était – étonnamment – pas en Compétition Officielle, mais dans la section Un Certain Regard. Après Kaili Blues, le chinois Bi Gan poursuit ses explorations de la mémoire par la contemplation dans un voyage qui exige qu’on délaisse nos attentes traditionnelles. Expérimentation assez radicale, Un grand voyage vers la nuit convoque... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

48 3
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Memories of lover

Un homme a aimé une femme, autrefois. Ils se sont quittés, ou peut-être est-elle partie, ou peut-être est-ce lui qui a fui, puis revenant aujourd’hui dans sa ville natale pour la retrouver, mais peut-être a-t-elle disparu, serait-elle même morte ? L’histoire est classique, et éternelle, mais Bi Gan n’entend pas la mettre en scène sans la volonté farouche de se mettre à l’épreuve, d’égarer et... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

12
Avatar mymp
5
mymp ·

Ciel éteint et souterrains

Il est clair pour moi que les Cahiers (mais pas qu’eux bien sûr) se sont mis les doigts dans les yeux en considérant avec autant de froideur le dernier film de Bi Gan et en le plaçant le cinéaste chinois dans la catégorie des artistes prétentieux. Alors certes, Un long voyage vers la nuit est un objet plus stylisé, plus « produit », destiné à séduire d’avantage de monde que son précédent film... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

8 5
Avatar Narval
9
Narval ·

Onirique

J'ai finalement réussi à ce voir ce film à la dernière séance, j'ai cru que je l'avais raté... je l'ai vu en 2D malheureusement, mais malgré tout, quelle claque ! En fait je dois dire que je n'ai pas nécessairement compris grand chose, mais que l'expérience globale est juste folle. Folle parce que la mise en scène est sublime, surtout lors du plan séquence final, même si le début du... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

6 1
Avatar Moizi
8
Moizi ·

Les méandres de la vanité

Un grand voyage vers la nuit rentre plutôt dans la catégorie des films énervants que des mauvais films. Si le postulat de départ (Un long plan-séquence en 3D dans la seconde partie du film) était intriguant, le tout est plombé par un propos trop prétentieux, pas toujours subtil et même assez vain. Pendant une heure, on assiste à un enchainement de scènes faussement alambiqué et qui... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

12 3
Avatar Benj_abel
4
Benj_abel ·

Le temps retrouvé

Cette critique spoile "Un Grand Voyage vers la nuit" De son inspiration la plus flagrante, « Le Miroir » de Andrei Tarkovski est un film russe traitant du chaos mémoriel et des moires du temps. En 2009 sortait « Enter the Void » de Gaspard Noé, un film traitant du chaos mémoriel. Andrei Tarkovski filmait le temps de façon froide, chirurgicale et distante. Dans Enter The Void la... Lire l'avis à propos de Un grand voyage vers la nuit

8
Avatar Vynianwomen
8
Vynianwomen ·

Un baiser, sinon rien

Aussi enthousiaste que soit l’auteur de ces lignes envers ces grands cinéastes que sont Jia Zhangkhe et Wang Bing, deux de ses réalisateurs chinois favoris du moment et du Mainland, ceux qu’on appelle « la sixième génération », l’arrivée de Bi Gan dans le paysage ne peut que la ravir. Le cinéma-vérité de ces réalisateurs, sous forme de fiction ou de documentaire, ne permet pas trop... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

4 1
Avatar Bea Dls
10
Bea Dls ·

Critique de Un grand voyage vers la nuit par Arbuste

Difficile de lire quoi que ce soit sur Bi Gan, le petit prodige du cinéma chinois, sans tomber sur une évocation de Wong Kar-Wai au détour d'un paragraphe. Si l'influence du maître hong-kongais est évidente, Bi Gan s'en démarque pourtant profondément en adoptant une approche beaucoup moins sensuelle, beaucoup plus psychologique, analytique, du thème de la mémoire. La première... Lire la critique de Un grand voyage vers la nuit

3
Avatar Arbuste
7
Arbuste ·