Lee super posé

Avis sur Un homme est passé

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

Un vrai petit bijou que ce film de Sturges, où comment un manchot débarque après la guerre à Black Rock, minuscule ville de bouseux perdue dans le désert et remue les mauvaises consciences et les silences coupables avec la tenacité de la mouche du coche.

Habitué des westerns, Sturges ne fait rien ici pour se sentir dépaysé : ville paumée, étranger mystérieux, secrets honteux, tyran local, shérif aux ordres, tout nous semble gentiment familier...

En fond, un sujet complètement passé à la trappe dans l'euphorie de la victoire : le traitement des personnes d'origine japonaise aux états-unis pendant la seconde guerre mondiale. A part ce film et le film d'Alan Parker sur les camps créés pour l'occasion, le cinéma ne déborde pas de témoignages sur le sujet. Pourtant, la mauvaise conscience des habitants de Black rock est loin d'être géographiquement limitée.

Une heure vingt rondement menée, avec une ambiance très chouette et des petits détails de survie chez les pécores hostiles que l'on retrouvera un peu partout plus tard (je pense personnellement que Red Rock West en est un hommage direct).

Outre un Spencer Tracy magistral comme toujours et un Walter Brennan à la voix inimitable, le casting ressemble à un film d'Aldrich : Ernest Borgnine et Lee Marvin jouent les seconds couteaux, et Robert Ryan le grand méchant loup.

C'est un peu la limite du film d'ailleurs, Robert n'a pas encore les épaules pour le rôle, il lui manque un peu l'épaisseur qu'il aura en fin de carrière pour jouer les meneurs et ça ne pardonne pas, surtout si un Marvin sous-employé l'étouffe parfois d'un charisme naturel débordant et d'un flegme décontracté.

Avec ça, deux ou trois détails moins convainquant qui m'ont fait baisser ma note, mais ça reste un vrai bon film à conseiller, et je ne saurais assez remercier la jeune fille accorte qui, avec Chien enragé, semble s'être fait une spécialité de me fournir en films moites pour ambiance d'après-guerre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 856 fois
33 apprécient

Torpenn a ajouté ce film à 21 listes Un homme est passé

Autres actions de Torpenn Un homme est passé