Sunday Happy Sunday

Avis sur Un merveilleux dimanche

Avatar Gwimdor
Critique publiée par le

Un merveilleux Dimanche est le 7ème long métrage du maître, après avoir abordé des thèmes divers et variés comme les arts martiaux, la seconde guerre mondiale, le folklore Japonais ou la résistance au militarisme d'un Pays. C'est un film bien plus minimaliste dans la forme mais loin de l'être dans le fond que nous propose Kurosawa.
Après les dégâts engendrés par la guerre, c'est dans un Tokyo en ruine que nous allons suivre nos 2 uniques protagonistes. Un couple complètement fauché qui va tenter avec 35 malheureux yens de passer une journée dans une ville qui coûte très cher...

Un scénario qui tient sur un timbre poste je vous l'accorde. Mais c'est en réalité dans sa simplicité que le film tire sa force qui permettra d'aborder des thèmes plus profonds et dresser un tableau social de l'époque. L'insécurité de construire une vie à deux, les responsabilités qui s'accumulent à travers les difficultés financières toujours avec pudeur. De ce fait, on suit avec plaisir les mésaventures de ce couple dans une atmosphère empreinte de poésie et de lyrisme magnifié par une utilisation poussée de musiques classique et tenu par un Kurosawa qui gère d'une main de maître la mise en scène son récit.

Je reprocherais en revanche à nouveau une énorme baisse de rythme au milieu du film qui le dessert très fortement et l'empêche de faire parti de l'élite de la filmographie de notre réalisateur Japonais. Cependant son final tout en douceur, touchant et mélancolique mérite que vous donniez une chance à ce petit couple de rêveur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 482 fois
16 apprécient

Gwimdor a ajouté ce film à 1 liste Un merveilleux dimanche

Autres actions de Gwimdor Un merveilleux dimanche