Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Bande-annonce
Affiche Un monde sans pitié

Un monde sans pitié

(1989)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 4
  2. 4
  3. 7
  4. 10
  5. 46
  6. 106
  7. 186
  8. 163
  9. 32
  10. 21
  • 579
  • 51
  • 503

Un monde sans pitie, celui des jeunes hommes, des jeunes filles qui vivent l'aube des annees quatre-vingt-dix. Un monde ou semble-t-il il ne reste plus que l'amour comme unique aventure.

Casting : acteurs principauxUn monde sans pitié

Casting complet du film Un monde sans pitié
Match des critiques
les meilleurs avis
Un monde sans pitié
VS
Le monde évolue en même temps que les couples. Un très bon film qui sait de quoi il parle.

Un film que j'ai découvert avec mes camarades de la FAC, je ne m'attendais à rien mais j'ai préféré lire le synopsis avant de le voir. Je ne m'attendais pas forcément à un bon film, juste à savoir ce que ce long-métrage racontait et s'il était travaillé comme il se doit. Je suis donc allé voir le film et je l'ai beaucoup aimé malgré les quelques bémols dont il faut parler. Positif Personnages: Hippo (Hippolyte Girardot) est un glandeur qui ne veut rien faire de...

6 6
Génération Glandeurs

C'est marrant, j'ignorais que Hypollite GIrardot avait été beau dans sa jeunesse ; par contre Yvan Attal a toujours eu la même gueule ! Un monde sans pitié est un film porteur d'un message couillu sur notre société (même si le film date de 1989 il est toujours d'actualité aujourd'hui). Malheureusement ça ne me suffit pas pour passer un bon moment et finalement je ne saurai que trop conseiller Clercks ou Malrats de Kevin Smith pour traîter de ce sujet. Un monde sans pitié ne m'a pas... Lire la critique de Un monde sans pitié

6

PostsUn monde sans pitié

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (15)
Un monde sans pitié
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
O temps, suspends ton vol

Un grand film générationnel qui a beaucoup marqué les ado et jeunes adultes qui l'ont vu lors de sa sortie en 1989, année charnière s'il en est. En effet, que nous restait-il après la chute du mur de Berlin et les années Mitterrand-Tapie ? Rien. Les années 80 sont passées par là, les idéologies et illusions collectives sont belles et bien mortes : ne reste plus que l'amour... L'ère du vide... Lire la critique de Un monde sans pitié

2
Avatar openupandbleed
7
openupandbleed ·
Découverte
Ça me parle.

Hippo est un bon gros jusqu'au-boutiste des familles, ça tombe bien moi aussi. Hippo s'en bat les couilles d'à peu près tout et ce décentrage fait tout son charme, ça tombe bien moi aussi. Donc oui, il y a peut-être quelque chose de profondément narcissique et donc d'absolument pas objectif dans cette note, mais en toute sincérité devinez quoi ... ? Je m'en fous, oui c'est ça. La politique... Lire la critique de Un monde sans pitié

6 1
Avatar Mystagogue
9
Mystagogue ·
Le film de l'aube de mes vingt ans (et plus encore)

Immense coup de cœur ! C'est même plus que ça... c'est le film qui a marqué la fin de mon adolescence, mon entrée dans l'âge adulte. Je quittais le lycée quand je l'ai découvert grâce à mon papa, ça a été une vraie révélation. Complètement chamboulée après un premier visionnage, la larme à l’œil sans comprendre la raison, je l'ai immédiatement remis. Et j'ai alors... Lire la critique de Un monde sans pitié

4
Avatar LiliBibipro
10
LiliBibipro ·
Va falloir encore trimer.

Hippo est ce qu'on appelle un parasite ; vivant aux crochets des autres, flânant de droite à gauche et qui vit de menus larcins, dont du trafic de shit. Il va cependant rencontrer Nathalie, une étudiante qui va peu à peu le changer, mais on ne perd pas ses mauvaises habitudes, surtout avec un entourage aussi toxique... Premier film d'Eric Rochant, c'est ce qu'on appelle un film générationnel,... Lire la critique de Un monde sans pitié

2
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·
A revoir pour un avis plus défintiif...

Aimer "Un Monde sans Pitié" signifie sans doute se reconnaître un peu (ou avoir peur de s'y reconnaître, ce qui revient au même) dans ses personnages désabusés, envahis par un post-existentialisme godardien, et plus qu'un peu effrayés par leur propre vide. Certes, ce film brillant, parfois même fulgurant, est plus porté par le charme de ses acteurs que par la grâce de sa mise en... Lire l'avis à propos de Un monde sans pitié

3
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Toutes les critiques du film Un monde sans pitié (15)
Bande-annonce
Un monde sans pitié
Vous pourriez également aimer...