Affiche Un roi à New York

Critiques de Un roi à New York

Film de (1957)

  • 1
  • 2

Règlement de comptes

Avant-dernier film de Charlie Chaplin et même le dernier où il se met en scène, Un Roi à New York nous fait suivre le roi Shahdov, qui s'exile aux USA suite à une révolution dans son pays, et qui va assez vite se retrouver sans le sou. Le problème avec Charlie Chaplin, c'est qu'il... Lire la critique de Un roi à New York

15 4
Avatar Docteur_Jivago
6
Docteur_Jivago ·

Un roi à New York (1957)

Il s'agit d'une comédie satirique. Le film est en noir et blanc. Chaplin a vieilli et il n'incarne plus Charlot. Le film démarre par un coup d'état : le roi Shadov est obligé de fuir son pays mais il n'oublie pas d'emporter le trésor public. A son arrivée à New York il est accueilli par son ambassadeur qui lui reste fidèle. Son ministre qui s'est enfui avec lui dérobe le trésor public et... Lire la critique de Un roi à New York

7 1
Avatar greenwich
7
greenwich ·

Critique de Un roi à New York par AMCHI

Chaplin a fait mieux mais Un Roi à New York reste du grand cinéma, du beau cinéma dénonçant l'intolérance mais sans aucune lourdeur ni moralité trop poussée ; Chaplin a toujours su parfaitement éviter un côté donneur de leçon et pompeux qui peut agacer. L'humour est bien au rendez-vous dans Un Roi à New York, Chaplin nous concocte quelques situations... Lire la critique de Un roi à New York

4 3
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·

Les Macabee contre le maccartisme

Nouvelle parabole politique adressée à l’Amérique alors que cette dernière s’est lancée dans une chasse aux sorcières, A King in New York se saisit d’un personnage extérieur – Shahdov est le roi d’Estrovie – pour mieux démasquer l’hypocrisie à l’œuvre dans la société. L’intelligence du long métrage est multiple : composer un roi ingénu qui, en s’émerveillant des différences... Lire la critique de Un roi à New York

3
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·

Raté

Un Roi à New York est une tentative maladroite de satire du néo-libéralisme et du maccarthysme. Il s'y trouve quelques bons gags, mais le scénario est très brouillon et le film ne prend malheureusement pas. Les idées développées dans le film n'en sont pas moins intéressantes: le culte de l'apparence, la publicité, l'ineptie de la "néo-éducation", la dégradation des moeurs.... Lire la critique de Un roi à New York

Avatar Philip Marlowe
3
Philip Marlowe ·

Critique de Un roi à New York par Eowyn Cwper

Tirant décidément sur l'autobiographie, Chaplin s'inspire de lui-même dans ces années 1960, comme si sa pompe à renouvellement miraculeux commençait d'être défectueuse. Remarquons que cela lui donne un certain regard pour l'actualité, et une légitimité qu'il semble de plus en plus prompt à revêtir : fort d'un âge de 67 ans que peu de cinéastes avaient encore atteint, il est fort bien placé... Lire la critique de Un roi à New York

Avatar Eowyn Cwper
6
Eowyn Cwper ·

Une dramédie qui se cherche

Le dernier rôle de Chaplin est celui d'un roi chassé de son pays et découvrant les USA des années 50 avec le consumérisme et le Maccarthysme. Tantôt drôle, tantôt (trop ?) sérieux, le film a du mal à trouver son ton mais reste divertissant. Lire la critique de Un roi à New York

Avatar kev0073
7
kev0073 ·

Critique de Un roi à New York par Blockhead

Après ses déboires avec la sinistre commission des activités anti-américaines, Chaplin règle ses comptes dans ce pamphlet satirique. Mal accueilli à sa sortie par les fans de Charlot, il n’en possède pas moins une verve burlesque remarquable. Lire la critique de Un roi à New York

Avatar Blockhead
8
Blockhead ·

Critique de Un roi à New York par Yasujirô Rilke

Avant-dernier Chaplin. Etrange la façon dont son burlesque caustique à laisser place à un humour grinçant. L'oeuvre d'un vieil homme amer d'avoir été rejeté par un pays, les USA, dont il a contribué à fabriquer la légende. Lire l'avis à propos de Un roi à New York

Avatar Yasujirô Rilke
6
Yasujirô Rilke ·

Critique de Un roi à New York par zinv

En incarnant un dignitaire étranger, Chaplin règle ses comptes avec l'Amérique. Son personnage narcissique et avide évoluera globalement de façon positive, notamment par l'intermédiaire d'un enfant qui lui ouvrira les yeux. Lire la critique de Un roi à New York

Avatar zinv
6
zinv ·
  • 1
  • 2