A la recherche de la vérité…

Avis sur Un sac de billes

Avatar Gecko153
Critique publiée par le

Difficile aujourd'hui de traiter de la Seconde Guerre Mondiale et de la persécution des juifs sans qu'il y ait de redite. C’est un problème récurrent dans ce genre de film : on ne peut pas être original, honnête et authentique à la fois.

Les scènes de violence en rajoutent tellement qu’elles ne paraissent pas du tout authentiques. Surtout lorsqu’on traite d’un tel sujet, il est très important de rester réaliste et surtout objectif : Un Sac de Billes adopte clairement un point de vue subjectif facile dans lequel tous les juifs ont les valeurs du courage et du sacrifice, tandis que les allemands sont violents et vicieux. De même, la France est bêtement divisée entre résistants et collabos, et l’histoire est romancée, avec un scénario prévisible et attendu. Ça fait trop, si je perds le véritable, je perds aussi l’intérêt d’un tel film.

Ce qui est dommage, c’est que le film commençait avec de très bonnes intentions. On trouve quelques scènes vraiment bonnes, et je pense notamment à la scène des baffes, au début. Peut-être qu’ils auraient dû insister plus avant sur l’aspect road movie, qui constitue plutôt la première partie du film, la plus captivante, avant que ne se multiplient les intrigues secondaires (la vie à Rumilly, les amourettes de jeunesse…).

D’habitude, j’ai tendance à avoir quelques a priori sur les featurings inutiles et vendeurs tels que les apparitions de Kev Adams, ou encore un Christian Clavier assez absent. Mais ceux-ci s’en sortent étonnamment plutôt bien dans leurs rôles, et même Bruel m’a plutôt convaincu. Le véritable problème de casting est à mes yeux plutôt secondaire, puisqu’il s’agit de Bernard Campan qui m’a vraiment fait pitié tellement il sonnait faux. Et croyez bien que ça m’attriste, je suis un grand fan des Inconnus…

Un Sac de Billes n’est pas du tout catastrophique dans son genre. Il est juste beaucoup trop basique, formaté pour faire pleurer la ménagère, en énonçant certes des faits réels, mais sans réelle profondeur ou subtilité. Le film ne m’a pas ému, j’en déduis qu’il ne fonctionne pas. Disons que je serai toujours plus ému en regardant Apocalypse : la 2ème Guerre mondiale, là on a des faits véritables contés objectivement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
2 apprécient

Autres actions de Gecko153 Un sac de billes