Arrête-moi si tu peux

Avis sur Un shérif à New York

Avatar digitale_pourpre
Critique publiée par le

Film US de 1968, lorgnant du côté de la comédie d'action, première collaboration entre Clint Eastwood (acteur) et Don Siegel (réalisateur) ; qui se prolongera pour donner plusieurs classiques dont le fameux Inspecteur Harry ou encore L'évadé d'Alcatraz. Cette première rencontre peut être perçue comme un galop d'essai relativement mineure. L'aspect comédie est assez poussif, jouant surtout sur le décalage entre un Eastwood, homme de la campagne texane, dans la jungle New-Yorkaise. Bien que son personnage soit traité comme un plouc par les habitants de la ville, c'est bien son regard à lui qui prédomine sur la description du microcosme New-Yorkais : rempli d'incompétents et de dégénérés notoires. Eastwood promène son personnage, en forme de prototype de l'inspecteur Harry, sorte de mâle alpha rustre et viril, à la rencontre de la faune bigarrée, dans une enquête peu passionnante dont le scénario à tendance à oublier en chemin. Le personnage principal passant presque plus de temps à courir après la gent féminine qu'autre chose. À part une première séquence introductive en extérieur, le film se passe quasiment dans des intérieurs un peu trop artificiels et cachant mal leur fonctionnalité de décor. Quelques scènes d'action convenue et peu nerveuses n'arrivant pas franchement à emballer l'ensemble du métrage. Un film du jeudi, une première rencontre entre deux géants d'Hollywood un peu tiède, sorte de mise en bouche récréative avant de passer aux choses sérieuses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 415 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de digitale_pourpre Un shérif à New York