👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Il y a tout, tout pour ceux qui, comme moi, adorent les films noirs américains. Otto Preminger réussit un nouveau coup de force avec cette oeuvre maîtrisée du bout des doigts. Encore une fois un homme tombe amoureux d'une femme, victime d'apparence, mais qui se livrera à un jeu mortel avec son nouvel amant avant même que celui-ci puisse réagir. Tout est dans le titre en fait, le film de Preminger s'impose comme une somme du film noir.
Robert Mitchum et Jean Simmons sont absolument parfaits et participent grandement à la réussite du film. Mais le tout n'aura pas la même saveur s'il n'y avait pas l'usage savant de la mise en scène et des décors du grand Otto Preminger.
JimAriz
8
Écrit par

il y a 9 ans

1 j'aime

Un si doux visage
Docteur_Jivago
7

Ange et démon

Alors qu'il est appelé par la famille Tremayne suite à l'accident dont est victime la maîtresse de maison, un ambulancier va y rencontrer la belle-fille de celle-ci, pour le meilleur et pour le...

Lire la critique

il y a 6 ans

27 j'aime

Un si doux visage
Sergent_Pepper
8

« You know what girls are. »

Pépite du film noir, Un si doux visage allie l’intérêt d’un scénario habile à une esthétique d’une grande maîtrise. Comme son titre l’indique, toute l’intelligence des personnages passe par leur...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

Un si doux visage
Melly
9

Diane déesse, Diane chasseresse...

Comme tout les dimanches après-midis, le vague à l’âme l’emporte sur l’enthousiasme, puisque la fin du week-end est proche. M’affalant sur mon canapé et mes couvertures, je regarde ce que la VOD a à...

Lire la critique

il y a 9 ans

13 j'aime

2

Restless
JimAriz
8
Restless

Une douceur...

Ah ! Le cinéma de Gus Van Sant, ces images, ces musiques qui bercent ces adolescents en marge de la société... C'est cette fois-ci traité avec beaucoup de légèreté malgré l'image de la mort ambiante...

Lire la critique

il y a 10 ans

18 j'aime

Cannibal Holocaust
JimAriz
2

Une horreur sans nom

Cannibal Holocaust est très vite devenu archi-culte grâce aux nombreux scandales qu'il a suscité. Interdit aux moins de 16 ans dans sa version censuré. Accusé d'avoir réalisé un snuff-movie, le...

Lire la critique

il y a 10 ans

17 j'aime

8

L'Exorciste
JimAriz
9
L'Exorciste

Critique de L'Exorciste par JimAriz

Un Chef d'œuvre de l'horreur. De banals bruits dans le grenier à une masturbation au crucifix violente, la descente aux enfer de la petite Regan se suit au gré d'une monté d'angoisse crescendo qui...

Lire la critique

il y a 11 ans

16 j'aime