Une si grande actrice...

Avis sur Un si doux visage

Avatar Frankoix
Critique publiée par le

Un scénario sans surprise, une mise en scène assez classique...mais le tout est magnifié par la superbe musique de Dimitri Tiomkin (un thème obsédant, à la fois mélancolique et funèbre) et surtout par l'interprétation formidable de Jean Simmons. Son personnage, Diane, est physiquement une version brune de la Phyllis Dietrichson qu'incarnait Barbara Stanwyck dans "Assurance sur la Mort" de Billy Wilder (1944), mais elle s'éloigne totalement de l'archétype de la femme fatale par sa vulnérabilité, par l'émotion désarmante que dégage son regard. Le titre original du film ("Angel Face") donne le ton: elle a véritablement les traits d'un ange, dont il est impossible de ne pas tomber amoureux...Malgré notre volonté de déceler l'imposture, la manipulation et le machiavélisme chez cette jeune femme (car nous sommes bien au cœur d'un film noir), tout, dans son attitude, ses expressions, nous ensorcelle, nous séduit, nous aveugle. Jean simmons parvient même à nous bouleverser. Sa victime (consentante), Robert Mitchum, sait faire preuve de clairvoyance :" j'ignore ce qui se passe derrière votre doux visage (...), mais je n'aime pas jouer les passants innocents", lui dit-il avec lucidité; les mauvaises intentions de Diane sont évidentes pour lui...et pourtant, il lui accorde le bénéfice du doute, car c'est bien elle qui a le pouvoir.
Deux grandes scènes: le mariage du couple dans la chambre d'hôpital de la prison, où les autres "pensionnaires" préparent un gâteau et reprennent une chanson en chœur pour fêter l'événement; Et lorsque Diane traverse, seule, les vastes pièces de sa maison. Que ressent-elle alors? Regrets? Amertume? La musique de Tiomkin se fait plus intense, plus symphonique...

Le film est à voir, ne serait-ce que pour ne pas oublier à quel point Jean Simmons était une actrice extraordinaire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 644 fois
12 apprécient

Autres actions de Frankoix Un si doux visage