Affiche Un singe en hiver

Critiques de Un singe en hiver

Film de (1962)

"Pour échapper à la médiocrité du monde, rien ne vaut une bonne cuite."

Commençons par ce qui gêne, Antoine Blondin l'auteur du roman était un poivrot assumé et il y a dans son histoire des côtés autobiographiques. La "morale" en est pour le moins étrange : pour échapper à la médiocrité du monde, rien ne vaut une bonne cuite. Il faut faire aussi avec le cabotinage de Noel Roquevert, le doublage lourdingue des pieds de Belmondo quand il danse le flamenco et avec... Lire la critique de Un singe en hiver

Avatar estonius
7
estonius ·