Affiche Un tramway nommé désir

Critiques de Un tramway nommé désir

Film de (1951)

Puissance et cruauté

L'un de mes souvenirs cinématographiques les plus forts, lors de la rétrospective Kazan à La Rochelle, fut sans doute le tourmenté, le torturé Un Tramway nommé Désir, dans l'univers duquel je me suis plongée avec frissons et délectation, n'ayant jamais vu le film sur grand écran . Une oeuvre très théâtrale, certes, adaptée de la pièce de Tennessee Williams, mais quelle puissance et quelle... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

83 15
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Fascination animale

Marlon Brando EST Stanley Kowalski ! Un homme, un vrai qui aime sa nana et qui le lui montre à coup de beigne dans la tronche. Après avoir incarné l'essence même du machisme et de la séduction virile au théâtre, Elia Kazan demande au jeune homme de reprendre son personnage au cinéma. Vivien Leigh remplace Jessica Tandy mais elle est très familière du personnage de Blanche car elle l'a... Lire la critique de Un tramway nommé désir

58 12
Avatar Rawi
8
Rawi ·

Critique de Un tramway nommé désir par Le Blog Du Cinéma

Réalisé en 1951 d’après une pièce de Tennessee Williams qu’Elia Kazan a lui-même monté à Broadway en 1947, Un Tramway Nommé Désir s’est rapidement élevé au rang de mythe cinématographique. Du texte controversé à la mise en scène étouffante en passant par la performance au bord du gouffre de Vivien Leigh et l’explosion du jeune et très sexuel Marlon Brando, il s’agit bel et bien d’un des films... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

24 4
Avatar Le Blog Du Cinéma
10
Le Blog Du Cinéma ·

Sinistres de l’intérieur

Les adaptations du dramaturge Tenessee Williams sont nombreuses au cinéma, et son seul nom doit résonner comme un avertissement pour le spectateur : attention, hybris en vue. L’auteur s’est toujours délecté à enfermer dans un espace retreint des personnages liés malgré eux, par le sang ou la passion, dans une relecture de tragédies ou les névroses auraient remplacé les dieux... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

23 1
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

STELLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!

Il y des éclaireurs que l'on suit parce qu'ils ont les même goût que nous, et il y a les Autres. Les Autres (avec un grand "A" parce qu'ils connaissent le Cinéma avec un grand "C") sont ceux qui vous forgent une culture à l'épreuve des débats interminables du samedi soir entre potes quand quelqu'un lance : "De toute manière Brando n'aura jamais eu meilleur rôle que le Parrain." Auréa, encore... Lire la critique de Un tramway nommé désir

18 4
Avatar Toki
7
Toki ·

"La ferme !"

1h20 avant que Marlon Brando ne sorte la réplique salvatrice. Et elle ne la fermera pas pour autant, bien au contraire, c'est même là qu'elle passe la 5ème. La mise en scène n'est pas en cause, les autres acteurs sont bons (quoique la soeur...), Vivien Leigh aussi, mais tout tourne malheureusement autour d'elle, mythomane égocentrique névrosée la plus exécrable qu'il puisse être interprétée... Lire la critique de Un tramway nommé désir

39 17
Avatar drélium
3
drélium ·

Mythigée...

"A Streetcar named desire", film mythique, affiche qui fait rêver ( Vivien Leigh, Marlon Brando dans une adaptation d'une pièce deTennesse Williams, mise en scène par Elia Kazan), semblait tout réunir pour plaire à n'importe quel néophyte. Et pourtant ce fut une ÉNORME déception. Dès les dix premières minutes, tous les défauts surgissent, et perdurent jusqu'au générique de fin. Des... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

36 20
Avatar mistigri
5
mistigri ·

Mais tu vas la FERMER?

"- Juste ciel ! Il est presque l'heure et je ne suis pas prêêêêêête ! Vite, Stanley, brute insensible, sale Polack, sous-homme des cavernes, apporte-moi ma robe de Taffeta jaune de Chine, mon diadème en strass Swarovski et mon chale de Cachemire, je.... aaaaaah je me sens défaillir, vite un bain d'eau chaude et un soda whisky ! - J'arriiiiive ! Une seconde, bon dieu !" [SPOIL INSIDE]... Lire la critique de Un tramway nommé désir

13 3
Avatar Hexode
5
Hexode ·

La star, c'est Brando

J'ai regardé ce film parce qu'il est estampillé "Classique". Au final, c'est vraiment un bon film, mais... L'histoire est presque compliquée, et les relations entre les personnages, encore plus. C'est d'ailleurs toute la richesse du film, grâce aux interprétations des trois personnages principaux. Tout est fondé sur un rapport amour/haine presque fusionnel, un amour passionnel entre Brando et sa... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

7
Avatar Ifeelalive
6
Ifeelalive ·

Critique de Un tramway nommé désir par Alligator

En premier lieu on est transporté par l'atmosphère étouffante, glauque de la Nouvelle Orléans, magnifiquement reconstituée. Puis l'on prend le jeu des comédiens dans la tête comme une bouffée de talents et de justesse. Il faut rendre grâce à l'animal Brando, la fragile Hunter et évidemment la lente agonie psychique de Leigh. On sent en fin de compte que l'histoire dépasse ses personnages si... Lire l'avis à propos de Un tramway nommé désir

4
Avatar Alligator
8
Alligator ·