👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Surement pas le film le plus médiatisé parmi les nouvelles sorties du moment mais pas le plus raté, bien au contraire !

Scénariste de l'excellent "Mon Inconnue" de Hugo Gélin sorti l'année dernière, Benjamin Parent s'essaye à la réalisation de son premier long-métrage et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il s'en sort avec les honneurs. Dans "Un Vrai Bonhomme", il est question du deuil, des relations toxiques, du harcèlement, du premier amour également. Des sujets et/ou problématiques que l'on prête ordinairement aux adolescents que le réalisateur filme avec justesse sidérante.

Il est aidé par un beau casting. Les plus connus à l'image sont Laurent Lucas et Isabelle Carré mais les révélations sont bien sûr les deux personnages principaux, l'un incarné par Benjamin Voisin, l'autre par Thomas Guy, déjà prometteur dans la monstrueuse claque "L'Heure de la Sortie" de Sébastien Marnier l'an dernier. On lui souhaite davantage de rôles au cinéma tant il est doué et parvient à porter sur ses épaules ce petit film épatant.

Si les sujets traités peuvent sembler habituels et encore plus dans le cinéma Français, Benjamin Parent y amène une touche "surnaturelle" qui fait toute la différence et permet à son film d'avoir une identité propre. Dans cette histoire, le jeune Tom est accompagné du fantôme de son frère Léo brutalement décédé deux ans auparavant et devra affronter sa vie d'adolescent traumatisé et rongé par le deuil. Toute cette dimension fantastique est aussi réussie que crédible. Elle offre des scènes sublimes et touchantes. La partie teenage est un peu plus classique et n'échappe pas à quelques poncifs du genre mais rien de pénalisant à l'arrivée puisque globalement, le film aborde parfaitement bien ses thématiques et séduit dans sa façon de les amener.

Un film modeste dans le bon sens du terme, excellemment interprété (Thomas Guy encore une fois une vraie révélation) qui saura vous émouvoir et vous attendrir sur des thèmes très forts. Une belle surprise !

MogoSheridan
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus au cinéma en 2020

il y a 2 ans

6 j'aime

3 commentaires

Un vrai bonhomme
MogoSheridan
7

Un vrai bon film !

Surement pas le film le plus médiatisé parmi les nouvelles sorties du moment mais pas le plus raté, bien au contraire ! Scénariste de l'excellent "Mon Inconnue" de Hugo Gélin sorti l'année dernière,...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime

3

Un vrai bonhomme
Lefilmdujour
7

Critique de Un vrai bonhomme par Lefilmdujour

Vu en avant-première aux 400 coups Angers le 13 Décembre 2019 en présence de Benjamin Parent et de l'actrice Isabelle Carré. Je ne savais pas à quoi m'attendre en allant voir ce premier film du...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

Un vrai bonhomme
Fêtons_le_cinéma
10

Renaître à soi

Un Vrai bonhomme est beaucoup de choses, une chronique sur l’adolescence, un film sur la relation entre frères de la même famille, une œuvre sur le deuil. Un Vrai bonhomme est beaucoup à partir de...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

L'Adieu
MogoSheridan
5
L'Adieu

Tout ça pour ça ?

Sentiment amer en sortant de la séance de ce très attendu "The Farewell". Précédé d'un bouche à oreille dithyrambique et d'une récompense à la dernière cérémonie des Golden Globes (meilleure actrice...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

7

Les Filles du docteur March
MogoSheridan
5

Parfois ça March, parfois ça March moins.

Qu'on se le dise tout de suite, ce film est sublime. Greta Gerwig, après un "Lady Bird" tellement oubliable vient ici dévoiler d'indéniables qualités en matière de mise en scène. Son film est incarné...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

1

Selfie
MogoSheridan
6
Selfie

Je like !

Comme tout film à sketches, il y a du bon ... et du moins bons. "Selfie" part d'un postulat qui nous concerne tous : notre rapport aux écrans. Cela n'est un secret pour personne, nous vivons dans une...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime