Du pari à l’infini

Avis sur Uncut Gems

Avatar Fêtons_le_cinéma
Critique publiée par le

On n’y comprend rien mais ce n’est pas grave, c’est de la magouille en spectacle, de la magouille qui se met en scène et qui braille, qui saute d’une bijouterie à une autre, qui parie des sommes astronomiques sur des matchs de basketball qui perdent aussitôt en art du sport ce qu’ils gagnent en réceptacle des malversations financières. La caméra ne lâche pas le personnage d’Howard Ratner, ici campé par un Adam Sandler méconnaissable, anti-héros aussi repoussant qu’attachant et qui répand sur le rythme du film son propre train de vie marqué par la vitesse constante et déstabilisante, une vitesse pure et folle. La musique souffle une brume sonore à la Vangelis, contribue à déshumaniser le monde qu’elle matérialise en retour : ici tout se chiffre, s’estime, se casse, s’explose d’un coup de bras dans la vitrine ou de revolver dans le visage.

Nul hasard si nous retrouvons Martin Scorsese à la production : encore un film qui s’empare de la folie contemporaine, de la même manière que le cinéaste n’a de cesse de le faire, encore un film radical qui ne recule devant aucun obstacle, aucune retenue morale. C’est le Joker version parieur, version cinéma aussi ; car là où Todd Phillips enchaînait les petits plans fort laids en jouant à l’artiste, le duo de réalisateurs que forment les frères Safdie a une vision esthétique de leur projet, soit une immersion dans des espaces composés d’une collection de surfaces réfléchissantes, renvoyant le réel en mille et un reflets trompeurs.

Uncut Gems est un film sur le fanatisme contemporain que l’individu construit comme une prison autour de lui et dans lequel il erre avec inertie en pensant y jouer, un film également sur le voyeurisme que cet aveuglement occasionne, la soif d’aller voir ailleurs, de convoiter ce qui est plus gros, plus grand, plus inaccessible et qui renvoie à la figure du fou cet amas d’infini qu’est l’univers scintillant. Ça brille, on le veut, on s’y tue.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 323 fois
1 apprécie

Autres actions de Fêtons_le_cinéma Uncut Gems