Affiche Under the Silver Lake

Critiques de Under the Silver Lake

Film de (2018)

Critique de Under the Silver Lake par FrankyFockers

C'était le film que je regrettai le plus d'avoir raté en salle, et, au vu de ce qu'on m'avait dit et de ce que j'avais lu, je m'attendais à tout et son contraire, j'allais adorer ou détester, mais certainement pas avoir d'avis moyen vu l'objet. Eh bien... j'ai adoré ! C'est à mes yeux le croisement parfait entre Le Privé, Mullholland Drive et Body Double, baignant dans un environnement qui... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·

A nightmare in L.A.

Je l’attendais comme le messie. Je me voyais déjà l’adorer et j’aurais adoré l’adorer autant qu’It follows et The myth of the american sleepover, les deux premiers superbes films de David Robert Mitchell, malheureusement ça a complètement glissé sur moi, pour rester poli. Je ne me suis certes pas du tout ennuyé, mais je n’ai rien ressenti, je suis resté loin de tout, comme j’étais resté loin... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

1
Avatar JanosValuska
4
JanosValuska ·

Et soudain, la Cité du Quartz...

Que dire d’un film pareil ? Qu’il est incroyable ? Pas complètement réussi ? Ambitieux mais désordonné ? Passionnant mais trop long ? En tout cas, on ne voit pas ce genre de films tous les jours, encore moins « aujourd’hui, comme le dit un de ses personnages, au milieu de la production Hollywoodienne actuelle de blockbusters où Monsieur Propre sauve le monde ». Under the Silver Lake... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar ludovico
9
ludovico ·

Psychose en eau trouble

L'obsession est un terme récurrent ces derniers temps dans le monde cinématographique, de la même manière que Brian de Palma. Ce dernier a d'ailleurs réalisé un métrage intitulé... Obsession. Ici elle prend la forme de la disparition d'une jeune voisine dans le quartier de Silver Lake à L.A. Si cette trame est le fil rouge qui guide notre ami Sam, celui-ci se retrouve vite... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

1
Avatar Pholz
8
Pholz ·

Critique de Under the Silver Lake par artisuseless

Bon, et donc, qu'en ressort-il, de cet ovni défoncé, hommage ou déconstructeur de pop culture ? Il y a des idées, des trouvailles qu'elles sont bonnes, mais aussi une narration qui perd son fil, se noie sans refaire surface, le scénario et les personnages étant largués sans amarres aux 2/3e du film. Je n'ai pas suivi le délire jusqu'au bout, fatigué par les répétitions plus ou moins... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar artisuseless
6
artisuseless ·

Le Bar est ouvert

Au royaume des cocktails ce film pourrait bien être couronné cette année tant le résultat est surprenant. Un gros tiers d'Altman (Le Privé), un bon tiers de DePalma (Body Dubble) et un sérieux tiers de Lynch (Mulholland Drive). Secouez bien, vous avez un film des années 70 avec l'esthétique des années 80 et la psychologie des années 2000. Normalement ça devrait suffire à nous faire détester... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar SIMMARANO_JF
7
SIMMARANO_JF ·

Labyrinthe psyché

David Robert Mitchell est auteur de rares films, mais d’un talent inimaginable. Père du vénérable It Follows, il est passé maître dans l’art de la mise en scène. Sa technique est lente, progressive, se mêlant à une photographie puissante, une sobriété de jeu et un scénario innovant. Dans son film présenté en compétition à Cannes, il nous livre en pâture un jeune homme transformant sa vie... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar annabambiboo
6
annabambiboo ·

Hollywoof !

Il en agacera plus d'un(e) et il le sait... Comme It follows qui citait ouvertement Jacques Tourneur, Under the Silver Lake fait dans le clin d’œil appuyé à Hitchcock et Lynch. Les fondus enchaînés affluent et la musique symphonique rappelle celle de l'âge d'or du cinéma Hollywoodien. David Robert Mitchell en est seulement à son troisième film mais n'hésite... Lire la critique de Under the Silver Lake

1
Avatar Hot Short
7
Hot Short ·

Who let the dogs out ?

Une ode à Lynch et Hitchcock. Une enquête des les profondeurs sinueuses, mystérieuses et dégoutantes de L.A.. Un cocktail pop qui sent le putois et le pétale de rose avec de belles nymphes qui viennent ensorceler les nuits du jeune Actéon. Et Riley Keough naïade comme Marilyn Monroe dans sa piscine qui annonce son destin et surtout une façade qui annonce un profond mal-être et une disparition..... Lire la critique de Under the Silver Lake

1 3
Avatar Ellossan
8
Ellossan ·

De l’autre côté du miroir

Sous le Lac d’argent a tout d’un Alice au pays des merveilles moderne où ce serait le lapin blanc qui partirait à la recherche de la jolie blonde disparue, suivant une piste faite de miettes de biscuits hallucinogènes, de petits flacons vides et de singulières rencontres. Le « Silver Lake » est aussi un quartier ultra-branché du centre de Los Angeles où se croisent superstars et... Lire l'avis à propos de Under the Silver Lake

1 2
Avatar Cinématogrill
7
Cinématogrill ·