Un film prédateur archi-doué, quand-même, et original. Malsain à souhait.

Avis sur Under the Skin

Avatar Fullstorm
Critique publiée par le (modifiée le )

A tout ce qu'il faut pour marquer, troubler, envahir d'un sentiment étrange et malsain que jamais n'aurions-nous songé auparavant à l'existence même.
Ce type de cinéma qui surprend et qui par son esthétique visuelle et sonore, son rythme particulier et ses choix métaphoriques induit chez le spectateur le sentiment qu'il est soudain proie ou araignée, d'un autre monde ou trop encore du nôtre.
Le malaise est palpable comme la beauté du prédateur.
Un tableau de maître, difficile à digérer sans doute pour un certain nombre.
Personnellement, j'accroche complètement à ce type de film prédateur. On ne meurt pas plusieurs fois noyé dans une mer d'encre noire appâté par l'envie et le charme de la créature dans n'importe quel cinéma. Et on en redemande. Comme quoi, le spectateur peut parfois cacher en lui cette once de masochisme nécessaire pour souffrir et revivre sans cesse et avec attrait le malaise de sa propre absorption et désintégration. Le voilà happé par le vide, par les prédateurs mystérieux, troubles et savants maîtrisant parfaitement les cordes sensibles de l'être humain. Tout juste fascinant et effrayant à la fois. Quelle petite chose finalement que cette proie facile, à notre image, victime de ses illusions et désirs propres !
Une expérience inédite, aussi malsaine que succulente du cinéma. Une charmante créature, faut-il dire aussi, savamment présentée en Scarlett. Nue, crûe, avide et magnifique. Prix à payer pour finir en proie, pauvres mâles victimes de leurs désirs temporels...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 474 fois
6 apprécient

Fullstorm a ajouté ce film à 1 liste Under the Skin

Autres actions de Fullstorm Under the Skin