Trop décousu sur le style comme sur le fond

Avis sur Undercover - Une histoire vraie

Avatar Alice Perron
Critique publiée par le

Avec ce film on plonge dans l’Amérique de ceux qui survivent, un peu loser, un peu rêveur, un peu râleurs - et surtout magouilleurs. Undercover ne parle pas de grand banditisme ou de dealers aux vies exubérantes, juste un gamin qui rêve d’avoir la vie du caïd local, sa maison, et surtout son style. Son lasser de père, incarné de grand cœur par un excellent Mc Conaughey, lui renvoie une image misérable de sa famille, et sa junkie de sœur n’arrange pas les choses.

Si Undercover a beaucoup d’ingrédients pour être un bon film il n’arrive pas à transformer l’essai, car il ne sait jamais sur quel pied danser et quel style embrasser. Parfois thriller, parfois film social, parfois comédie complètement incongrue, le film nous perd et accumule les digressions de style et de fond, ainsi que des ellipses qui achève la cohérence du film. On ressent vraiment un différence entre les deux parties du film, qui reste souvent en surface, nous empêchant de sympathiser pleinement avec les personnages. Les lignes de fin, qui se veulent plus authentiques que le film, cherchent surtout à appuyer sur la bassesse du FBI, alors que ce n’est pas forcément les arguments avancés au cours du film.

Donc une idée de base intéressante, de bons acteurs, mais un traitement scénaristique et visuel pataud et peu convaincant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 468 fois
6 apprécient

Autres actions de Alice Perron Undercover - Une histoire vraie