Satyajit et les 7 nains

Avis sur Underworld

Avatar Bestiol
Critique publiée par le (modifiée le )

[Critique écrite à la suite d’un défi de Wildsevens vaguement expliqué à la fin du commentaire du livre 10 de la liste-dont-vous-êtes-le-héros-2, http://sens.sc/153EzDq. Ceci [n’]expliquant [pas du tout] cela]

_Underworld_ m’a tellement peu marqué que j’ai dû vérifier sur wikipédia lequel des trois (ou quatre ?) j’avais vu.

Déjà première déception, j’en ai vu plus d’un. Je me cherche une excuse, genre « Ouais, mais on était cinq dans le vidéo club à pas arriver à se décider, moi j’avais proposé un Ozu et _Nude Nuns with big Guns_, ça branchait personne, j’ai laissé courir ». Ça ou bien « ah ouais mais c’était dans l’avion, et j’allais tout de même pas regarder le Satyajit Ray, ç’aurait été sacrilège, non ? ».

D’ailleurs ça doit probablement être ça la raison « je l’ai vu parce que j’étais dans l’avion », attendu que les scènes décrites dans wikipedia m’ont rappelé des images… Mais aucun souvenir de la trame dramatique. J’en déduis donc que j’ai vu ce film sur un écran de 6 cm², sans écouteurs parce que ça m’arrachait les noix d’en payer, et avec des sous-titres en laotien. Ça explique, non ?

Ce que ça n’explique pas, en revanche, c’est POURQUOI j’ai vu DEUX épisodes de cette chose. Pas pour le réalisateur, ça c’est sûr. Ni pour la plastique des acteurs : je me souviens bien avoir eu mal pour les yeux de Kate Beckin-chose tant ses lentilles avaient l’air épais.

Quant à l’histoire, attendez que j’essaye de me rappeler quelques souvenirs… La succession de sept cours intérieures à Budapest, le seul endroit où il y en ait autant d’affilée… La nana, elle-même vampire, qui papouille le héros mi-vampire et mi-loup-garou, et qui, réalisant à je ne sais plus quel indice qu’il est un ennemi héréditaire, saute du lit comme un chat (?) et se retrouve accrochée au plafond d’où elle le contemple en feulant, scène qui m’avait fait beaucoup rire… Les sept nains qui s’assemblent autour de la belle brune à la pomme… La voiture des deux filles qui foncent vers le canyon… Les gus qui se cherchent dans le hammam en sifflant “Tea For Two”… L’arrivée du train en gare de la Ciotat…

Hey, mais dites-donc, fimalement je me souviens vachement bien de ce film, je me demande si je ne devrais pas remonter ma note.

Quant à savoir pourquoi j’en ai vu deux épisodes, finalement j’ai trouvé.

Le voyage retour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 706 fois
12 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Bestiol Underworld