Affiche Une année polaire

Critiques de Une année polaire

Film de (2018)

  • 1
  • 2

Apprendre, dit-il...

Dès son premier long-métrage, « L’Apprenti » (2008), Samuel Collardey manifestait son intérêt pour la transmission, non pas envisagée sur le plan de son contenu, mais plutôt autour du lien humain, riche et subtil, qu’elle établit, lien qui est nourri de presque autant de non-dits que de dits... À la différence d’un Laurent Cantet, la même année, avec « Entre les murs », Collardey ne portait... Lire l'avis à propos de Une année polaire

15 10
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

Une aventure humaniste dans les contrées sauvages

Pour son premier poste d’instituteur, Anders choisit l’aventure et les grands espaces: il part enseigner au Groenland, à Tiniteqilaaq, un hameau inuit de 80 habitants. Dans ce village isolé du reste du monde, la vie est rude, plus rude que ce qu’Anders imaginait. Pour s’intégrer, loin des repères de son Danemark natal, il va devoir apprendre à connaître cette communauté ainsi que ses coutumes.... Lire la critique de Une année polaire

8
Avatar Flerya Vende
7
Flerya Vende ·

En traîneau par la foule

L’arrivée et le départ du village se font sur de magnifiques plans d’étendues blanches: on suit un bateau qui vogue entre la glace, ou un traîneau qui file sur un manteau neigeux, et tout est apaisant. Dans les deux cas on est fasciné par la beauté et la majesté des paysages, étourdis par le grand air qu’on sent à travers l’écran, à la limite du vertige. On se sent petits, comme un insecte au... Lire l'avis à propos de Une année polaire

6 7
Avatar iori
7
iori ·

A la croisée des mondes : entre fiction et documentaire

Une année polaire, le nouveau film de Samuel Collardey - dont j'avais beaucoup aimé sa Tempête en 2015 - est à nouveau une très belle découverte cinématographique. A la croisée des mondes : un instituteur danois décide, par goût pour l'aventure, de partir enseigner au Groenland, dans un petit village inuit de 80 habitants au nom imprononçable, au delà du... Lire l'avis à propos de Une année polaire

4 2
Avatar Damien Charron
7
Damien Charron ·

Les nuits blanches de l'instituteur...

Depuis quelques temps, le documentaire évolue. Certains réalisateurs préférant sublimer la fiction par le réalisme, choisissent un thème qui se fond en un récit, ébauchent la colonne dorsale du film qu'ils tournent factuellement avec des personnes concernées de près ou de loin par le sujet. L'effet miroir est ainsi performé et plus saisissant, le levier émotionnel décuplé. Trois exemples... Lire l'avis à propos de Une année polaire

4 2
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·

Paysages sublimes et dépaysement assuré pour ce film qui oublie le romanesque au profit du doc.

On aurait peut-être davantage apprécié « Une année polaire » s’il n’était pas sorti à peine deux ans après « Le voyage au Groenland » de Sébastien Betbeder. Ce dernier développait exactement le même sujet, sauf qu’en lieu et place d’un instituteur venu apprendre le danois à des enfants dans un village reculé du fin fond de la dépendance danoise, on y voyait deux amis venir retrouver le père... Lire l'avis à propos de Une année polaire

3
Avatar Rémy Fiers
6
Rémy Fiers ·

Critique de Une année polaire par BUB_webzine

Samuel Collardey poursuit son chemin à la frontière entre le documentaire et la fiction. S’exilant cette fois au Groënland, le réalisateur d’Une année polaire ne s’attarde pas longtemps sur le passage obligé du choc des civilisations et s’engouffre rapidement dans une voie plus constructive et positive que celle d’une conversion forcée vers une forme de norme occidentale, dont, de toute... Lire la critique de Une année polaire

Avatar BUB_webzine
8
BUB_webzine ·

Une vie différente de la votre

"Une année polaire" est un film aux images à couper le souffle ! Quel bonheur d'être plongés dans cette nature si peu familière, si parfaite, quasi immaculée. On se sent privilégié d'avoir accès à des images d'une réalité qu'on ne connaîtra sans doute jamais ; trop inaccessible et clairement en danger, comme le rappelle d'ailleurs le film. Le réalisateur nous offre même des... Lire l'avis à propos de Une année polaire

Avatar justineroussel
8
justineroussel ·

“Rendez-vous en terre inconnue”

Sans réelles attaches, le danois Anders postule pour devenir enseignant à Tiniteqilaaq, village minuscule au milieu du Groenland. Le voilà parti pour un an dans cette contrée lointaine, pas toujours accueillante. D’une bonhommie affichée, le barbu rondouillard a tout d’un ours bien léché. Quelque peu idéaliste, il ne s’attendait pas à ce que les premiers temps soient si difficiles.... Lire la critique de Une année polaire

Avatar CineFiliK
7
CineFiliK ·

Un univers merveilleux en bleu et blanc.

Tout le long du film, j'étais bouche bée, les yeux écarquillés, devant tant de beauté. Mais le film de Samuel Collardey n'est pas seulement un documentaire, bien entendu. Il nous raconte comment Anders, un jeune instituteur danois, fuyant le destin que lui réserve son père, à savoir reprendre la ferme familiale, arrive à sa demande dans un petit village isolé du Groenland, avec toute sa bonne... Lire l'avis à propos de Une année polaire

Avatar Jacqueline Tisserand
8
Jacqueline Tisserand ·
  • 1
  • 2