Godard qui s'amuse !

Avis sur Une femme est une femme

Avatar Antichrist
Critique publiée par le

Tout relève du jeu dans ce film, que ce soit les personnages avec cette histoire d'intrigue vaguement amoureuse, ou que ce soit Godard qui se fait un plaisir de déconstruire son film de bout en bout. Le film est un amusement de tous les instants, avec une bande son aux multiples ruptures de ton, multipliant les outrances sans aucune volonté d'harmonie, couvrant sans embarras les dialogues, ni sans aucune justification diégétique autre que de rythmer le jeu des acteurs ou des dialogues. Le jeu se trouve aussi dans l'univers supposé du film qui ne cesse de remettre le spectateur au centre du projet (en lui adressant directement la parole) . Les couleurs omniprésentes embrasent l'image, ce rouge éclatant présent sur la tenue d'Angela jusqu'au volet de son appartement ainsi qu'une lumière qui décide de s'affranchir de toute logique allant jusqu'à proposer des néons clignotants lors des scènes dans la salle de bain. Les personnages eux aussi s'amusent, on se parle avec les couvertures de livres, on prétend offrir sa femme, on dit le contraire de ce que l'on pense,etc...
Le montage lui aussi se joue de toute vraisemblance, on passe d'une scène à une autre pour simplement faire le lien entre deux idées, puis l'on revient à la scène initiale comme si rien ne s'était passé. Sans compter le travail formel incroyable que propose Godard, avec une mise en scène d'une fluidité impressionnante qui vient rajouter une dose de jeu dans ces déplacements très chorégraphiés où l'on investit tous les espaces possibles de ce petit appartement. Pour finir les acteurs eux aussi ne cessent de s'amuser, en jouant sur de multiples registres de diction, parfois intimiste et réaliste (proche d'une discussion "normale") mais aussi très théâtral comme le show de Angela en début de film. Le film au travers de tous ces registres de jeu n'en est pas moins superficiel, il questionne au passage la nature même du cinéma. Qu'est ce qu'un personnage de cinéma ? Peut-il parler à la caméra et aux personnages en même temps ? Que peut la musique de cinéma ? Doit-elle être uniforme ? A quoi sert un montage ? A unir ou défaire ? Toutes ces questions trouvent bien entendu leurs réponses au sein même du film, c'est ça d'être un "grand" cinéaste.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
1 apprécie

Antichrist a ajouté ce film à 1 liste Une femme est une femme

Autres actions de Antichrist Une femme est une femme