Affiche Une intime conviction

Critiques de Une intime conviction

Film de (2019)

L’appel de l’apeuré

La réussite d’un film de procès se doit généralement à une règle d’écriture très simple : ajouter, à la trame officielle de la procédure, un sous-texte qui vient soit la chambouler, soit l’enrichir en secret. Quoi qu’il en soit, il faut adjoindre à la machine judiciaire un lubrifiant nouveau, voire corrosif, qui permettra au spectateur de se sentir dans une posture supérieure à celle des jurés.... Lire la critique de Une intime conviction

46 4
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Juger n’est pas rendre justice

L’affaire Viguier a cela d’intéressante qu’elle nous oblige à réfléchir sur le principe de justice. Un principe brillamment mis en avant par la plaidoirie d’Olivier Gourmet, dans la peau d’E. Dupont Moretti : nous ne sommes pas ici pour imaginer, ni pour juger, mais pour rendre justice. Cette tirade, formidablement bien écrite et qui... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

23
Avatar Halifax
7
Halifax ·

Présomption d'innocence

Eric Dupond-Moretti fait partie de ces avocats internationalement admirés, qui deviennent une véritable référence dans leur métier : mais ce qui caractérise Dupond-Moretti, au-delà de sa connaissance parfaite du Droit et de ses analyses créatives mais rigoureuses, c’est son utilisation brillante – et implacable - de la présomption d’innocence, pierre de touche de la Justice… souvent malmenée... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

27 9
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Le crime parfait

Un thriller judiciaire qui sera parvenu à me passionner pour un dossier que je connaissais pourtant par cœur, la faute notamment à ce bon vieux Christophe Hondelatte (l'affaire Jacques Viguier, prof de droit toulousain soupçonné d'avoir fait disparaître son épouse). Le film prend plutôt le parti de l'accusé - alors que pour ma part je le crois coupable - mais le premier film d'Antoine... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

8 1
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·

Ôtez-moi d'un doute

La chronique judiciaire, le cinéma français commence à plutôt bien connaître son affaire. Justement, L'Affaire SK1, en 2015, avait remis le genre au goût du jour en sondant les milieux proches des enquêteurs, des avocats et du procès de son insoutenable figure du mal. Une Intime Conviction réduit aujourd'hui le spectre de son... Lire la critique de Une intime conviction

16 3
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

Une femme disparait

Antoine Raimbault, réalisateur d'Une intime conviction, a assisté au deuxième procès Viguier, en 2009, et il est littéralement 'tombé de sa chaise" en voyant comment les débats étaient menés à l'égard d'un homme jugé coupable, a priori, et non innocent. Faute de preuves, le dossier était subordonné à l'enquête de police et à des suppositions qui n'étaient que des supputations. Dans ce film de... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

7
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Frustrant

Un film basé sur un fait divers avec un célèbre avocat, Me Dupont-Moretti, mais plutôt frustrant. En effet, la partie fictive, à savoir le personnage de Nora et tout ce qui l'entoure (son travail, son fils, son collègue et amant, etc.) ne sont qu'invention. Or, c'est bien Marina Foïs et non Olivier Gourmet qui tient le rôle principal de ce film. L'impression que Nora fait la contre-enquête en... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

12 2
Avatar Lilas87
5
Lilas87 ·

Pas de preuve, pas de condamnation

Il n’y aura pas de révélation dans ce film, autant prévenir de suite. Le spectateur repartira également un peu frustré car trop d’éléments lui manqueront pour se faire sa propre opinion. Car l’affaire de cette Suzanne Viguier mystérieusement disparue est très compliquée et d’autant plus embrouillée que la presse en a rajouté des tonnes. A la fin du film la justice sortira grandie... Lire la critique de Une intime conviction

9 8
Avatar Zolotoï
7
Zolotoï ·

Au cœur du doute...

UNE INTIME CONVICTION (16,3) (Antoine Raimbault, FRA, 2019, 110min) : Pour son premier long métrage Antoine Raimbault livre un passionnant drame judiciaire sur l'affaire Jacques Viguier, accusé du meurtre de a femme et acquitté le 30 avril 2009, avant qu'un nouveau procès en appel s'ouvre le 2 mars 2010. Cette remarquable plongée immersive à travers un personnage fictionnel inventé... Lire l'avis à propos de Une intime conviction

9 1
Avatar seb2046
8
seb2046 ·

Mais quel gâchis !

Mais quel naufrage! Une intime conviction ou comment massacrer un beau sujet de film. D'un côté prenons l’affaire Viguier : un feuilleton policier et judicaire véritablement complexe et passionnant. Et de l’autre prenons des comédiens talentueux et expérimentés, plutôt convaincants à vrai dire dans leurs rôles respectifs. En somme le potentiel ne manque pas mais le résultat est... Lire la critique de Une intime conviction

15 3
Avatar Ismael24
3
Ismael24 ·