Mortelle Randonnée

Avis sur Une journée bien remplie

Avatar Freddy K
Critique publiée par le

Une Journée bien Remplie au sous titre délicieusement décalé de Neuf meurtres insolites en une même journée per un seul homme dont ce n'est pas le métier est le premier des deux films écrit et réalisé par Jean-Louis Trintignant. Sorti en 1973 le film demeure plus de quarante après un petit bijou d'humour noir servi par une mise en scène rétrospectivement toujours aussi moderne et bourrée d'idées savoureusement décalées.

La journée bien remplie c'est celle de Jean un boulanger qui entreprend avec sa mère un mortel périple à bord d'un side-car noir. Sillonnant les routes du Gard dans un itinéraire parfaitement préparé l'homme doit tuer neuf personnes dans une mécanique froide de vengeance savamment préméditée.

Une Journée Bien Remplie est une petite merveille d'humour noir et absurde dans lequel plane les ombres du cinéma burlesque muet, de la poésie de Tati et la noirceur absurde des comédies anglaises. Le film de Jean-Louis Trintignant porté un Jacques Dufilho impériale en croque mort à l'inquiétante et froide élégance est aussi un petit bijou de mise en scène multipliant les idées folles et usant de tous les artifices dont une savante utilisation des bruitages (Un bruit de train accompagne chaque meurtre) pour créer un univers assez unique en son genre. Dans un premier temps calme et posé, presque muet et contemplatif pendant 20 minutes le film va doucement s'accélérer basculant même vers le film d'action lorsque les plans très méthodiques et cadrés du tueur ne se déroulent plus tout à fait comme prévu et qu'ils entrainent une certaine confusion et précipitation symbolisé par une course poursuite en voiture assez trépidante. Jean-Louis Trintignant s'amuse visiblement beaucoup avec l'outil mise en scène ne cessant de surprendre et jouer avec les attentes du spectateurs et allant jusqu'à pester en voix off d'avoir perdu de vue son acteur lors d'une scène. L'humour noir et froid comme la mort fonctionne parfaitement et c'est un vrai bonheur de voir Dufilho s'affoler avec flegme pour rattraper une erreur de cible, de regarder un improbable ballet de CRS parfaitement chorégraphié, de se délecter en regardant Luce Marquand essayer de boire malgré les soubresauts pétaradants du side-car qui lui fait claquer des dents ou d'assister au sort absurde de trois juges trop bien protégés par la police. Le film sait aussi parfois se faire plus sombre orchestrant un suspens certes décalé mais digne d'un film de genre comme lorsqu'une des victimes apprend incrédule à la radio qu'elle est menacé de mort par un inconnu et se retrouve sous la pression permanente de tout ce qui l'entoure et l'oppresse.

Jean-Louis Trintignant a aussi la très bonne idée de ne jamais trop expliquer et encore moins légitimer les actes de cette virée mortelle et punitive préférant jusque dans son dernier acte cynique et étrange démontrer l'absurdité d'une spirale infernale, celle d'un cercle vicieux de justice punitive entrainant des sentiments de vengeance vue eux même comme une forme de justice.

Une Journée Bien Remplie est vraiment un petit bijou qui coche toutes les cases de ce que l'on est en droit d'attendre de ce type de cinéma de plus en plus rare de nos jours. Loin de toutes ses productions trop souvent formatées dans d'éternels schéma , Une Journée Bien Remplie nous rappelle combien le cinéma français est aussi capable d'être audacieux, libre, novateur et iconoclaste tout en restant divertissant et jubilatoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 159 fois
4 apprécient

Freddy K a ajouté ce film à 1 liste Une journée bien remplie

Autres actions de Freddy K Une journée bien remplie