Affiche Une place au soleil

Critiques de Une place au soleil

Film de (1951)

  • 1
  • 2

Présumé coupable

Un homme vu de dos, silhouette jeune et peu assurée, pas légèrement traînant, entre dans le champ, puis la caméra saisit le profil ciselé reconnaissable entre tous du jeune homme au regard limpide et au sourire timide : Montgomery Clift pour ne pas le nommer, devenu pour la circonstance George Eastman. Inspirée par l'ouvrage classique de... Lire l'avis à propos de Une place au soleil

107 100
Avatar Aurea
10
Aurea ·

Déchiré entre deux femmes

À travers le très beau Une place au soleil, George Stevens nous propose une critique dure et cruelle de la réussite sociale à tout prix et de l'inégalité entre les classes. Montgomery Clift est très intense dans son rôle de jeune héros déchiré entre son amour pour une simple ouvrière et une fille de bonne famille (Elizabeth... Lire l'avis à propos de Une place au soleil

13 10
Avatar Libellool
8
Libellool ·

Monty Clift pris au piège dans un triangle amoureux

Neveu pauvre d'un magnat de l'industrie, George Eastman est embauché en bas de l'échelle dans l'usine textile de son oncle. Rapidement, il s'éprend d'une ouvrière dénommée Alice, malgré le règlement intérieur qui interdit toute relation entre membres du personnel. Incapable de se contenter d'une seule femme, l'ambitieux manutentionnaire tombe parallèlement amoureux d'une riche étudiante incarnée... Lire la critique de Une place au soleil

11 19
Avatar chtimixeur
8
chtimixeur ·

"Seems like we always spend the best part of our time just saying goodbye."

Au-delà du mélodrame hollywoodien typique de ce que le cinéma américain des années 50 a pu engendrer, A Place in the sun constitue un portrait très corrosif de l'American Dream, et en tous cas beaucoup moins idyllique que ce que le titre et la première partie du film peuvent laisser supposer. C'est tout le contraire, en réalité : une charge vigoureuse contre un mythe... Lire la critique de Une place au soleil

7
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Pur chef d'œuvre !

Récit d’une ascension sociale ratée, ce film bénéficie d’une interprétation remarquable de Montgomery Clift. Derrière une façade discrète, on perçoit l’ambition. Mais cette ambition n’est pas caricaturale. Certes George rêve d’ascension sociale, mais il n’est pas dépourvu d’humanité et s’il cherche à gravir les échelons sociaux, ce n’est pas tant par avidité que par désir d’appartenir à une... Lire la critique de Une place au soleil

4
Avatar Chicago
9
Chicago ·

Critique de Une place au soleil par donnatemple

Le film ne trahit pas l'esprit d'"Une tragédie américaine" mais déçoit quand même après la lecture du roman de Dreiser, beaucoup plus dense, dont il est l'adaptation. Toute la première partie du roman, décrivant la vie de Clyde Griffiths/George Eastman avant son arrivée à l'usine de son oncle est ainsi occultée alors que celle-ci offrait tout un éclairage sur la construction de la... Lire la critique de Une place au soleil

4 4
Avatar donnatemple
7
donnatemple ·

Sur un toit brûlant.

Bien sûr, c’est un mélodrame cruel, avec toutes les ficelles et chevilles du mélodrame et on aperçoit d’assez loin l’irruption des péripéties et des catastrophes, tellement on les devine inévitables. Le récit, qui a le bon goût de se terminer fort mal, se déroule sans apporter de surprises ni même de coups de théâtre et on assiste dans un parfait confort intellectuel, toujours bien rassurant.... Lire l'avis à propos de Une place au soleil

3
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

Critique de Une place au soleil par JimAriz

George Stevens a eu la meilleure idée du monde de prendre comme personnage principal de son film Montgomery Clift. Son personnage, George, est l’archétype de l'anti-héros. D'abord pauvre fils d'ouvriers cherchant dûment à travailler honorablement pour gagner sa vie. Il tombe amoureux d'une de ses collègue ouvrière et tout va très vite. Mais voilà, au moment où celle-ci tombe enceinte, George se... Lire l'avis à propos de Une place au soleil

4 3
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·

Critique de Une place au soleil par cinematraque

"Le film avance donc dans ce jeu de confrontation des contraires. Il y a bien sûr la photographie : le visage de Clift est comme sculpté entre lumière et ombre. Le contraste entre le lieu de l’action et l’état intérieur des personnages : l’éclat du soleil d’été et des résidences de luxe abritant les ténèbres d’une pensée coupable. Un jeu d’opposition qui confine à l’insoutenable. A nouveau le... Lire l'avis à propos de Une place au soleil

2 1
Avatar cinematraque
9
cinematraque ·

Critique de Une place au soleil par Gondorsky

Dans ce drame de l'ascension sociale contrariée doublée d'une romance impossible, Montgomery Clift offre une interprétation bouleversante. Et bien sûr il y a la toute jeune Elizabeth Taylor, magnifique... Lire la critique de Une place au soleil

2 1
Avatar Gondorsky
9
Gondorsky ·
  • 1
  • 2