Stalking in the rain

Avis sur Une pluie sans fin

Avatar LadyFromParis
Critique publiée par le

En 1997, plusieurs jeunes femmes sont assassinées : la police pense qu'il s'agit de l'œuvre d'un seul homme. Yu Guowei, chef de la sécurité d'une usine, mène une enquête parallèle à celle de la police. Cela tourne rapidement à l'aveuglement et à l'obsession.

Ambitieux et sombre, ce thriller raconte autant l'histoire d'un homme et de son enquête que la mutation de la Chine et de la condition de la classe ouvrière. Dans une masse où tous semblent être les mêmes (ce que l'affiche laisse déjà deviner en mettant tous ces anonymes sous leur cape de pluie face à Yu Guowei), le personnage traque sans relâche un être qui semble insaisissable et qui occupe désormais toutes ses pensées.

Ce même personnage se présente dès le début du film en épelant ainsi ses prénom et nom : "Yu Guowei", comme "vestige", "nation", "glorieux". Lorsqu'on lui demande quel est son nom, il répond "yu", comme "inutile". Le ton est donné : ce personnage n'est plus qu'un vestige inutile d'une nation glorieuse, nation dont il raconte l'histoire à travers la sienne.

La réalisation très travaillée de ce film lui donne une beauté par instants quasi fascinante, en particulier à cause de la pluie qui tombe presque sans cesse, enfermant les personnages aussi sûrement que leur vie déjà tracée et les crimes, qui finissent par sembler quasiment accessoires par rapport à l'enquête qui est menée.

Quelques bémols cependant : l'absence de traduction de plusieurs éléments (un carnet, une lettre...) laissent le spectateur un peu en attente, même si l'on comprend ce que ces éléments contiennent. De plus, le film est parfois difficile à suivre, on comprend mal où tout cela veut en venir : dans mon cas, la fin m'a au début totalement perdue. J'ai cherché des informations pour mieux comprendre : cela vient certainement de mon manque de connaissances dans ce domaine, toujours est-il que j'ai eu du mal à suivre ce film jusqu'à la fin alors que la première moitié, largement, m'avait totalement captée.

Bref, un premier film réussi, proche de Memories of Murder mais aussi de films sociaux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 846 fois
8 apprécient

Autres actions de LadyFromParis Une pluie sans fin