Affiche Une sale histoire

Critiques de Une sale histoire

Moyen-métrage de (1977)

L'origine du monde

Rappelons tout d'abord le dispositif de Une Sale Histoire de Jean Eustache. Le film se scinde en deux parties: une partie fiction et une partie documentaire. Les deux parties, d'une vingtaine de minutes chacune, mettent en scène un narrateur racontant la même (sale) histoire à un auditoire majoritairement féminin. Dans cette histoire, il est question de voyeurisme et d'un trou à travers duquel... Lire la critique de Une sale histoire

16 4
Avatar Adam_Kesher
10
Adam_Kesher ·

Critique de Une sale histoire par herminien B

Qu'est ce que ça est un miroir où notre reflet joue notre rôle, l'a appris par coeur à force de nous voir nous coiffer, nous maquiller ? Une sale histoire. On peut être dépossédé de soi et continuer à être soi, changer de visage, de forme, de voix même mais garder des pensées, atteindre un auditoire travaillé exactement à l'identique. C'est un calque avec des figures changées. Lire l'avis à propos de Une sale histoire

2
Avatar herminien B
8
herminien B ·

Le tout pour le trou.

Je suis pas super fan de Jean Eustache (le mot est faible) mais lorsqu'on m'a dit qu'il avait fait un film dans lequel la même longue histoire est racontée de deux façons différentes par deux acteurs différents, mon côté OuLiPien s'est dit "je dois voir ça" même si, soyons honnête, c'est surtout que le film est gratuit sur YouTube et que j'avais temporairement épuisé ma liste... Lire l'avis à propos de Une sale histoire

Avatar Mad Dog
5
Mad Dog ·

Porcherie : fantasmes d'un voyeur

"L'homme est un animal lubrique." ( anonyme ) Adage qu'il n'était du reste plus besoin de prouver, ce que se charge de nous rappeler le fascinant document du regretté Jean Eustache, objet détonnant en forme de dyptique confrontant deux récits-jumeaux, d'une part sur le mode de la fiction, d'autre part sur celui du documentaire. En partant d'un dispositif pour le moins... Lire la critique de Une sale histoire

Avatar stebbins
9
stebbins ·

Critique de Une sale histoire par Cthulhu_Mantis

Malgré l'échec du film Mes petites amoureuses cela n'a pas empêcher Jean Eustache d'être toujours aussi inspirer dans ces projets cinématographique certes plus courts et économique. Une Sale Histoire mais très bien raconter avec un Michael Lonsdale énorme en conteur pour nous la faire vivre donc l'acteur à pris beaucoup de risque. Un des films les plus expérimentale du cinéaste d'origine de... Lire la critique de Une sale histoire

1 1
Avatar Cthulhu_Mantis
6
Cthulhu_Mantis ·

Quelle sale histoire...

Une sale histoire est un court métrage réalisé par Jean Eustache juste après Mes petits amoureux (1974) et La maman et la putain (1973). L’histoire se déroule dans un salon ou un homme raconte son obsession pour le sexe féminin qu’il pouvait voir à travers un trou dans la porte des toilettes. Le film se découpe en deux parties : la première partie mise en scène par des acteurs et la deuxième... Lire l'avis à propos de Une sale histoire

1
Avatar Florentin Seg
7
Florentin Seg ·