Une sale histoire

Avis sur Une sale histoire

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Deux versions d'une même histoire dégueulasse, une lors d'une soirée, l'autre retournée au calme avec Michael Lonsdale. Au-delà de toutes les théories débitées sur le film depuis 1977 (trois hangars de livres ont analysé le film dans tous les sens), ce qui trouble dans Une sale histoire est presque autant intellectuel qu'émotionnel. Comme l'impression de voir la blague du copain, sortir de son corps et squatter celui d'une multitude d'interprètes. L'inquiétante étrangeté pour jouer au malin, le miroir déformant pour la faire courte. Je ne sais quel est l'ordre initial (la version projetée à la Cinémathèque a, parait-il, inversé l'ordre des segments) et au fond je m'en fous. A l'envers ou à l'endroit, le film reste un jeu des sept différences, une expérience étrange, fascinante plus on y repense (car en sortant à chaud on ne sait trop quoi en penser) comme si tout dans l'existence, pouvait être interprété, décalé, depersonnifié. Très théorique mais jouissif.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 Une sale histoire