Et délivrez-nous du mal.

Avis sur Une vie cachée

Avatar Christian Attard
Critique publiée par le

Film catholique, film métaphysique mais surtout film rare dont on sort bouleversé et en se questionnant : Qu’aurais-je fait à la place de Franz, ce paysan autrichien en 1942, aurais-je fait allégeance à Hitler, accepté de me battre moi aussi ?

Magnifiquement filmé et interprété, « Une vie cachée » de Terence Malik est d’abord d’une profonde et vraie sensualité. Celle que l’on ressent aux côtés d’être aimés, au coeur de paysages somptueux, au fil des saisons, aux odeurs de la terre et des moissons, aux bruits du vent et de l’eau. Avant que toute cela ne soit injurié, profané par l’avilissement et la lâcheté des hommes.
Franz va, au péril de sa vie et de celle de sa famille, aller jusqu’au bout de sa conviction, il n’y a pas de compromission possible avec le mal.
Lui qui a touché au Paradis ne peut plus descendre en enfer.
August Diehl incarne les déchirements de cet homme soutenu dans son martyre par l’amour des siens et la force de sa conscience inébranlable. Terence Malik met en scène sa destinée avec sobriété, intelligence et une très grande sensibilité appuyés par le talent du photographe Jörg Widmer .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 130 fois
2 apprécient

Autres actions de Christian Attard Une vie cachée