Vous n'aurez pas ma liberté de penser !

Avis sur Une vie difficile

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Après la Seconde Guerre Mondiale, un ancien résistant est devenu journaliste ainsi qu'homme de conviction refusant de se soumettre aux diktats de la société et donc de renoncer à ses positions radicales. Et cela malgré son épouse, avec enfant inclus, qui ne comprend pas son combat et qui n'aurait absolument rien contre une vie rangée et tranquille...

Alberto Sordi, dans le rôle d'un antihéros pourtant bien héroïque, plein de panache et, avec tout ce qu'on peut y avoir de qualités et de défauts, entier, au sommet aux côtés d'une Léa Massari qui n'est pas en reste et avec laquelle le comédien forme un couple très attachant.

Et avec cette aide non négligeable de ses comédiens, Dino Risi réussit un de ses meilleurs films à travers le portrait peu flatteur de la société italienne des années de l'immédiat Après-guerre où on aura le droit à des séquences mémorables et particulièrement savoureuses, notamment celle où notre couple, qui ont l'estomac aussi vide que le porte-monnaie, se retrouve par hasard invité à dîner chez des monarchistes le soir de l'annonce du résultat du référendum, où l'Italie choisissait de devenir une république.

Une oeuvre sans fard sur la dure réalité de la vie qui, pourtant, n'oublie jamais de constamment concilier drôlerie et émotion, sans jamais que l'un empiète sur l'autre, à l'image d'un final brillant qui n'hésite pas à nous rappeler par la même occasion l'essentiel, à savoir qu'on a eu affaire aussi à une belle histoire d'amour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 362 fois
12 apprécient

Autres actions de Plume231 Une vie difficile