Avis sur

Universal Soldier par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Universal Soldier, sorti en 1992, est le premier film américain de l'allemand Roland Emmerich qui se fera connaître dans les années à venir comme un spécialiste du film catastrophe tels que Independance Day, Godzilla ou Le jour d'après. Il propose un face à face tonitruant entre deux champions de karaté : le belge Jean-Claude Van Damme et le suédois Dolph Lundgren. Deux "acteurs" surtout connus aujourd'hui pour avoir participé à bon nombre de séries B sorties directement en vidéo, quand ce n'est pas pour Van Damme, une série de déclarations qui font les beaux jours des bêtisiers de noël.

Mélange de Terminator et Robocop, Universal Soldier commence durant la guerre du Vietnam. Luc Devreux (Van Damme) et Andrew Scott (Lundgren), s'entretuent car le deuxième, devenu complétement cinglé, abat des innocents. Vingt-cinq ans plus tard, on les revoit dans la peau de soldats invincibles, les fameux "Uni-Sol", mais, très vite, ils auront des souvenirs très nets de leurs passés respectifs. Le règlement de compte pourra commencer au milieu d'une journaliste, qui elle, cherchera à mettre toute la lumière sur cette histoire de soldats ramenés à la vie.

Le film, de nos jours, reste divertissant et n'a pas du tout vieilli. Lundgren fait plutôt bonne impression. Vingt-trois millions de dollars de budget, pour des recettes de près de cent millions, c'est sans commune mesure avec ce dont dispose Emmerich aujourd'hui et pourtant il ne fait pas pire. Bien au contraire. Le combat de fin, que l'on attend dès le début du film en fait, est très réussi. C'est une bonne série B sans aucun temps mort, qui nous fait encore plus regretter les 80 ou 90's.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 329 fois
2 apprécient

Autres actions de Incertitudes Universal Soldier