Cyborg un jour, cyborg toujours !

Avis sur Universal Soldier : Regeneration

Avatar cherycok
Critique publiée par le

Universal Soldier est pour beaucoup de trentenaires adepte de films d’action un petit plaisir coupable même si objectivement plus nanar que vrai bon film avec son surplus de testostérone et son côté bourrin assumé. On fera l’impasse sur le 2ème volet ni sur les deux téléfilms qui suivirent pour s’intéresser à ce troisième opus baptisé Regeneration qui est en gros la vrai suite du premier opus en se fichant éperdument de ce qui avait été mis en place dans les premières « suites » comme le fait que le personnage de Van Damme soit devenu complètement humain. Et même si on ne fait toujours pas dans l’original avec un scénario basique tenant sur deux lignes, ce Universal Soldier 3ème du nom relève clairement le niveau.

A la réalisation, John Hyams, réalisateur d’épisodes de séries dont c’est ici le premier « gros » film, et qui a réalisé depuis Dragon Eyes toujours avec Van Damme ainsi que Universal Soldier : Day on Reckoning, 4ème volet de la Saga dont nous reparlerons prochainement dans une future critique. On sent que le budget n’est pas des plus élevés, 14 millions si on en croit ce qu’on peut trouver sur la toile, ce qui est assez faible pour un film d’action mâtiné de SF. Pourtant, avec pour seul et unique décor une immense usine, l’ensemble tient vraiment bien la route et fait même parfois penser au jeu vidéo S.T.A.L.K.E.R.
La mise en scène est vraiment soignée, John Hyams se permettant même un superbe plan séquence n’ayant rien à envier à certaines grosses productions hollywoodiennes dans laquelle Jean-claude Van Damme rentre dans la fameuse usine et détruit tout ce qui est sur son passage dans le moindre montage durant presque une minute. Assez bluffant. Très violent et brutal, se permettant même quelques jolis effets gores ci et là, Universal Soldier : Regeneration souffre par contre d’un rythme parfois un peu lent même si on se rend compte au final que ce n’est pas si gênant tant l’ambiance assez froide et sèche que se dégage du film prend le dessus très rapidement.

Ce qu’on retiendra bien entendu, ce sont les scènes d’action avec des bastons ultra couillus et pêchues, et particulier grâce à Andrei ‘The Pitbull’ Arlovski, multiple champion en UFC, vraiment ultra imposant et brutal qui grâce à sa gueule cassée à compenser un mutisme total durant 1h30. De toute façon, il n’était pas nécessaire de le faire causer tant les dialogues ont été très peu soignées. On est certes dans un film d’action assez primaire, mais un petit effort aurait pu être fourni de ce côté là car certaines punchlines frisent tout de même le ridicule.
Ces scènes d’action sont essentiellement centrés dans la deuxième moitié du film et bénéficient de chorégraphies assez impressionnantes même si on remarque assez aisément que Van Damme et Lundgren sont doublés à de nombreuses reprises. On est d’ailleurs content de revoir Dolph Lundgren dans la franchise, son rôle a beau être au final assez anecdotique, il en impose toujours autant et son combat contre notre belge préféré est très fun, nous gratifiant même d’un superbe headshot.
Quand à Van Damme, il s’en sort réellement bien. On pourra toujours noter sa composition assez monolithique, à la limite de l’autisme, mais c’est son rôle de « cuborg » qui veut ça dans un sens. Au final, il insuffle dimension dramatique à son personnage qu’il arrive à tenir tout le film durant et en y réfléchissant bien, il s’agit sans doute d’une de ses meilleures performances. Certaines mauvaises langues diront que ce n’était pas très dur…

Universal Soldier : Regeneration est au final une petite surprise ! Sans être un grand film (loin de là) il remplit haut la main son contrat de divertissement bien bourrin qui permet de réellement passer un bon moment pas prise de tête.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
1 apprécie

Autres actions de cherycok Universal Soldier : Regeneration