(Oops) Jordan did it again

Avis sur Us

Avatar badasscupcake92
Critique publiée par le

(Spoilers, bitches)
Sans plus d'introduction ou de suspens, j'ai adoré Us. Pourtant, la barre était assez haute pour ne pas dire vraiment TRES haute après mon visionnage de Get Out, qui m'avait juste bluffée. Difficile de passer après un tel film, surtout quand toute la profession et les spectateurs vous attendent au tournant. Et bien, on peut dire que le réalisateur a réussi son pari. J'ai eu envie de voir ce film dès le visionnage de la bande-annonce, qui avait pas mal fait parler à l'époque avec son ambiance étrange, son remix creepy mais génial de I Got Five on It, et les performances du cast qui semblaient déjà oufs. D'ailleurs encore bravo pour cette BA, on en veut davantage des comme ça: alléchantes mais qui ne révèlent pas tout le film. Soit, j'attends péniblement la sortie d'Us qui me tournait pas mal dans la tête et puis enfin quand il sort et que PERSONNE ne veut m'accompagner le voir (bouuuuh), j'y vais, on état 15 à tout péter dans la salle, mais au moins on pouvait bien en profiter. Alors commençons la critique et entrons dans le vif du sujet. Je débuterai celle-ci en mettant l'accent sur le jeu des acteurs qui est juste parfait. Lupita bien évidemment, dont le talent immense n'est plus à prouver. Je n'arrive pas à comprendre comment il a fallu attendre 2019 pour qu'elle soit main d'un film étant donné ses qualités, mais bon on sait que l'industrie est super raciste et misogyne donc pas de surprise :( Elle est juste estomaquante dans les deux rôles, on dirait même pas la même personne?? Elle retransmet tellement bien le côté courageux mais effrayée/perdue d'Adelaide et mon dieu, qu'est-ce qu'elle fait flipper en Red. La façon dont elle parle, de cette manière brisée à la fois super triste et macabre, ses mouvements, son REGARD mon dieu, totalement vide et habité en même temps, c'est dingue. Quel jeu. Mais franchement tout le monde dans ce film gère de fou, Winston c'est un comedic genius qui maîtrise parfaitement le sérieux aussi, il a les meilleures intonations du monde, les enfants sont impressionnants de professionalisme (on m'explique pourquoi on voit Jacob Tremblay partout et pas ces trois-là? encore une fois merci le racisme d'Hollywoood), même la gamine qui joue Adelaide jeune et qui a six ans tout au plus est éblouissante?? Les trois arrivent parfaitement à jouer deux rôles qui n'ont rien à voir, et bordel, on sait que les enfants maléfiques c'est hyper flippant dans les films mais là...Pluto et Umbrae ils m'ont donné de la matière à cauchemar pour le reste de ma vie. Elizabeth Moss est top aussi, même si on le savait déjà avec the Handmaid's Tale. Un des trucs les plus impressionnants, c'est vraiment le travail sur le corps, on dirait pas mais la simple manière de marcher, se déplacer, ça joue énormément sur le potentiel terrifique d'un personnage (souvenez-vous de la gamine qui avance à reculons telle une araignée dans l'Exorciste...traumatisme), cette espèce de manière d'avancer comme un automate (ou de courir ou avancer accroupi comme Umbrae - et cette mort putain, ce rictus me reste encore en tête - et Pluto d'une manière extrêmement glauque), ça fait vraiment perdre de l'humanité à un perso et ça a un côté uncanny valley mille fois plus flippant que des mares de sang ou des jumpscares débiles. Y'a eu un travail énorme sur le film vis-à-vis de cet aspect-là, j'en parlerai plus, mais on peut même parler de chorégraphie à ce niveau-là.

Passons maintenant aux différents reproches qui ont été fait à US. 1) ouin c'est pas un vrai film d'horreur. Alors là je comprends pas du tout que les gens aient été surpris, on sait bien que Jordan Peele fait pas dans le genre Conjuring? (pas une critique, j'aime beaucoup Conjuring). Son truc ça a toujours été d'injecter de l'horreur dans le quotidien avec un côté social, si vous voulez voir des fantômes ou des serial killers faisant des massacres, vous avez pas sonné à la bonne porte. Vous le saviez déjà avec Get Out qu'il a sa manière particulière d'aborder l'horreur, avec toujours une discussion sur le racisme/les injustices en seconde intrigue. C'est sa patte et personnellement je lui suis reconnaissante de se battre pour elle, parce que je connais personne dans l'horreur (à part James Wan et Flanagan) actuellement qui a vraiment sa patte. Et bon sang, ça fait du bien d'avoir quelque chose de nouveau, un style, des thèmes récurrents. Vous allez quand même pas lui reprocher de faire du Peele alors qu'il vient juste d'arriver à s'imposer en tant que réalisateur? 2) pas assez engagé. Déjà on va parler du fait que c'est hyper gênant que les 3/4 de ce reproche lui soit adressé par des journalistes blancs? On aime le whitesplaining de la part de gens qui n'ont pas vécu cette oppression et essaient de l'expliquer à quelqu'un qui la subit quotidiennement. Et excusez-moi mais dans le paysage médiatique actuel, c'est un acte politique déjà de faire un film avec que des acteurs principaux noirs. Donc remballez vos petites leçons de morale et écoutez la personne directement concernée. Surtout que lorsqu'on y regarde de près, y'a une vraie critique de l'Amérique et de son système.

Je m'explique (en me basant sur les lectures que j'ai pu faire). C'est littéralement partout, je vais vous en citer quelque uns mais si ça vous intéresse je vous filerai les liens sans problème ;)
- les uniformes des Tethered qui ressemblent à des uniformes de prison et qui sont rouges (bonjour c'est la couleur du communisme)
- l'escalator qui représente l'ascension sociale, la descente dans les fonds de la société
- obviously le fait que les Tethered ont été crées par le gouvernement et qu'ils ont été abandonnés par eux aussi, qui est clairement une critique de l'inaction des pouvoirs publics qui laissent crever ses populations miséreuses sans s'en soucier
- les Tethered ne peuvent pas parler, on leur a enlevé leur voix (symbole de l'oppression mais plus spécifiquement du racisme et du colonialisme)
- littéralement le nom du film "US" qui évoque le collectif et qu'est-ce qui fait de nous un "us", qui considérons-nous comme nos semblables? qu'est-ce qui définit une classe sociale, un groupe? US c'est aussi le raccourci de United States aka l'Amérique
- la ligne que forment les Tethered qui est en fait une parodie d'un projet humanitaire américain dont on peut suspecter qu'il n'a pas en fait pas réglé grand chose niveau pauvreté (c'est peu de le dire)
- Le personnage de Dahlia qui a tout ce qu'elle veut matériellement parlant mais n'est pas heureuse pour autant

Autre chose que j'ai adoré. On a envie que cette famille survive. C'était aussi le Cas dans Conjuring, et c'est vraiment important. On tremble beaucoup plus quand on est attaché aux personnages. Et désolé mais souvent les victimes de films d'horreur sont absolument inintéressantes et fades. On se demande juste pourquoi ils réagissent comme des cons, prennent des décisions idiotes et s'engueulent entre eux. Là on a une famille avec des personnages qu'on apprécie séparément et ensemble, avec des personnalités définies et avec qui on peut s'identifier du coup on veut qu'ils survivent. C'est justement cet attachement qui fait que le twist final est aussi puissant. Parlons-en d'ailleurs de ce twist. Bravo aux gens qui l'avaient vu venir parce que moi j'en avais clairement aucune idée. Et de ce que j'aime avec les films à twist c'est quand on le regarde une seconde fois on voit tous les détails qui nous avaient échappé. Encore une fois j'ai lu plein de critiques super intéressantes qui montraient bien qu'il y avait des tas d'indices qui y allaient dans ce sens (le fait que Red soit la seule des Tethered à pouvoir parler, la violence graduelle d'Adelaide qui rit après avoir tué...). Le twist donne une saveur toute nouvelle au film et ce que je trouve génial c'est que depuis le début en gros tu rootes pour la mauvaise personne?? En vrai ça peut être relativisé parce que j'ai jamais vraiment vu Red ou les Tethered comme des êtres uniquement mauvais mais plutôt comme des victimes d'un système injuste qui se retournent contre lui et ceux qui en bénéficient d'une certaine manière avec la violence. Le fait que Red soit en fait la "vraie" Adelaide élevée dans un monde privilégié pendant une infime partie de sa vie avant d'être emmenée en bas pour y vivre comme les Tethered rend son discours "once there was a girl and that girl had a shadow" encore plus horrible en fait tout ce qu'elle raconte (son "mari" qu'elle n'a pas choisi, la césarienne à vif etc) et surtout la réaction d'Adelaide qui est bouleversée non pas pour les raisons qu'on croyait (elle découvre des horreurs dont elle n'avait pas connaissance et en est terrifée) mais parce qu'elle SAIT délibéremment qu'elle a enfermé Red pour échapper à cette vie qui aurait été la sienne si elle ne l'avait pas fait...GENIUS. En fait dans cette histoire y'a pas vraiment de méchants (à part le gouvernement, we love a socialist), c'est pas manichéen et j'adore. En fait on peut les comprendre tellement toutes les deux. Je ne peux ni en vouloir à Red d'avoir voulu récupérer sa vie dont Adelaide l'a volée ni à Adelaide d'avoir saisi la chance de s'enfuir de son monde pourri, même si elle a condamné une autre petite fille de cette façon. J'ai adoré la manière de Jordan Peele de nous donner en premier lieu l'impression que l'ennemi c'est les Tethered alors qu'en fait pas du tout. C'est très réfléchi et fait subtilement donc merci.

Je voulais aussi parler du visuel. Putain que c'est bien réalisé. Y'a plein de scènes sublimes cinématographiquement parlant mais je ne vais en mentionner que quelques unes:
* toute la scène à la fête foraine. Je sais que AHS et autres films horrifiques sont passés par là mais putain qu'est-ce que cette atmosphère fait flipper. Tout ce qui est cirque kermesse et fêtes du genre perso ça marche super bien sur moi. Et le mieux c'est que c'est fait à la perfection, pas avec des gros ressorts débiles mais plutôt une atmosphère malsaine sur tout le long (le gars avec son panneau, les lumières qui clignotent, l'intérieur de la petite baraque qui fait bien flipper avec tous ces miroirs) et putain ce plan avec le tonnerre qui explose et la pomme qui tombe à terre c'est tout bête mais ça CLAQUE. Déjà que le début me foutait bien la trouille mais bordel le moment où on voit les Tethered reproduire tous les mouvements en bas ça m'a juste traumatisée. Ces mouvements dénués de vie, cette étrangeté qui met mal à l'aise puissance 1000, la cruauté de ce que tout ça veut dire (vous imaginez vivre une vie pareille? ne pas avoir de libre arbitre et vivre toute sa vie dans l'ombre d'un double qui a tout ce que vous n'aurez jamais...ma phobie), ça m'a vraiment marquée. Mention aussi à la scène de "l'invasion". C'est une des meilleures scènes du film period. La manière dont c'est filmé (de l'intérieur avec les assaillants en menace latente mais bien présente) m'a beaucoup rappelé la scène d'intro de Scream, c'était ouf. La tension est à son comble, non franchement, je respirais pas tranquillement les gars. Les mouvements de caméra c'était vraiment de la dentelle, just perfect. Je ne vais pas tout énumérer mais il y aussi la scène où Jason recule pour que Pluto se dirige vers le feu qui est juste trop belle et tragique en même temps, tous les plans où on voit les Tethered se tenir la main (oui, encore une fois c'est simple mais ça fait son effet exactement comme il faut) qui niveau glauquitude (je sais ça ne se dit) se posent là, et évidemment le plan de début avec les lapins en close up dont on comprend la symbolique ensuite (la déshumanisation des Tethered et le fait qu'ils sont traités exactement comme des animaux en élevage par les autorités) ainsi que la descente d'Adelaide dans les tréfonds (ça m'a rappelé Orphée tiens), encore une fois Jordan Peele sait vraiment les espaces et leur donner toute leur saveur horrifique. Après je pense que le clou du spectacle on aura tous la même réponse c'est clairement la scène du ballet. Elle est fantastique. Le montage est DINGUE avec les plans alternés, au niveau du sens c'est juste trop parlant (la danse comme moyen d'affirmer son identité, le fait qu'elles soient reliées, au delà de leurs différences et de leur classe par cet art etc, trop beau) la musique (le fameux remix!!!) qui fait véritablement corps avec les images, les mouvements qui se plaquent sur les accents musicaux, non c'est vraiment dingue. De manière générale, cette scène de lutte finale est juste épique et haletante, j'ai vraiment aucune critique, et j'adore quand cela arrive ;) je finirais avec le dernier plan, avec ce regard entre Adelaide et son fils qui peut être interprété de milles façons différentes, encore une fois, quel brio.

Dernière chose: les petites touches d'humour c'était grave bienvenu (Winston est tellement drôle), c'est le genre de blagues qui me plaisent parce qu'elles sont bien trouvées (le truc du call the police qu'Alexa transforme en fuck the police pendant que Elizabeth Moss & sa famille se font tuer, c'était atroce mais tellement bien trouvé), le coup du lit avec le mari qui s'étale de tout son long dessus j'étais explosée, le "we can get crazy"...je me suis pas tordue de rire mais ça faisait plaisir de respirer par moments avec toute cette tension. D'ailleurs ce côté humour mélangé à l'horreur était déjà présent dans Get out, et je suis contente qu'il ne l'ait pas laissé tomber.

Il y aurait encore tant à dire sur ce film, de la symbolique biblique (le fameux 11.11 de Jeremiah) au message politique en passant par l'analyse freudienne qu'on peut en proposer mais beaucoup l'ont déjà fait et mieux que moi ;) Je m'arrêterai là mais vraiment c'est un film génial dont je découvre un aspect de plus à chaque nouvelle analyse, j'aime tellement quand ça fait ça, ça se voit qu'il y a eu énormément de recherche de la part de Jordan Peele et d'implication de la part de ses acteurs, non vraiment, on a besoin de plus de films comme ça. Je n'en doutais pas mais Jordan Peele commence vraiment à s'imposer non seulement comme LE grand réalisateur horrifique de notre génération, mais comme un grand réalisateur tout court. Ce sera donc un 9, parce que Get out était à mes yeux un tout petit peu au dessus, mais franchement, je chipote. Foncez.


Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
1 apprécie

Autres actions de badasscupcake92 Us