Même Alan Moore dit que ce film est une merde :

Avis sur V pour Vendetta

Avatar Nazegoule
Critique publiée par le

Voilà ce qu'Alan Moore, l'auteur de la bande-dessinée dit à propos de ce film :

"Quand j'ai écris "V," la situation politique du pays devenait sérieusement inquiétante. Ça faisait deux ou trois ans que Margaret Thatcher était au pouvoir, il y avait des émeutes anti-Thatcher et les partis de droite et d'extrême droite, comme le National Front gagnaient de plus en plus de terrain. "V pour Vendetta" parlait surtout de sujets comme le fascisme et l'anarchie.

Mais les mots "fascisme" et "anarchie" n'apparaissent nulle part dans le film. C'est devenu une parabole de l'ère Bush imaginée par des gens trop timides pour situer une satire politique dans leur propre pays. Dans l'histoire que j'ai écrite, une guerre nucléaire à échelle réduite a eu lieu, a isolé la Grande Bretagne, a fait sombrer le pays dans le chaos et a provoqué la chute du gouvernement et la montée d'une dictature totalitaire fasciste. Là, dans le film, c'est un groupe malveillant de droite qui est au pouvoir (ce ne sont pas des fascistes, mais on sait que ce sont les méchants). Ce groupe a fabriqué une arme biologique terrifiante en secret pour simuler une attaque terroriste massive afin de rallier la population à sa cause et d'appliquer ses idées de droite en toute tranquilité. Il s'agit d'un fantasme americain libéral qui transpire la retenue, la frustration et même probablement l'impuissance d'une personne qui a des valeurs américaines libérales et qui dénonce un état dirigé par des néo-conservateurs. Et ce n'est pas de ça que "V pour Vendetta" parlait. C'était un livre sur le fascisme, un livre sur l'anarchie, un livre sur l'Angleterre"

Après ça, je vois pas comment on peut encore aimer ce film.

Source :
http://www.mtv.com/shared/movies/interviews/m/moore_alan_060315/
Traduction faite par mes soins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1965 fois
20 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de Nazegoule V pour Vendetta