👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Valerian et la Cité des Milles erreurs: critique de Valérian

Le plus cher film français de tout les temps se révèle être un blockbuster avec un très bel esthétique mais le reste ne suit pas. Luc Bessons nous surprend avec les effets spéciaux et la création de cet univers mais il se ridiculise aussi avec son histoire et ses personnages.
Tout d'abord ce blockbuster fait son job, il est divertissant, on s'ennuie pas. Luc Bessons nous dévoile un univers très très riche, c'est beau, de superbes effets spéciaux pour un space opéra cool, mais Luc Besson veut tellement en montrer qu'il en oublie le scénario et nous livre une intrigue d'une faiblesse jamais vu ainsi que des sous intrigues inutiles servant à nous montrer son bel et riche univers.
C'est le gros défaut du film, son scénario, et cela entraîne bien entendu les personnages... Certes l'esthétique du film est magnifique mais derrière il faut quelque chose de plaisant à suivre avec des personnages principaux et secondaires un minimum développé et attachant, surtout si on en fait mourir, pour que le spectateur ressente un minimum d'émotion et pour que la scène ne soit pas ridicule. Dans ce film, l'écriture des personnages et du scénario n'y est pas, mais alors pas du tout.
Pour continuer dans les points positifs, les petits caméos de réalisateurs français est assez sympathique, il faut bien entendu les voir car leurs rôle est très limité. Puis les décors et les costumes mérites un applaudissement (comme les effets spéciaux dont j'ai parlé précédemment), ils se mêlent avec cet univers riche, permettent de le développer. Et puis le film est rythmé, il va assez vite, il nous transporte facilement dans tout cet univers, bref c'est beau et assez rythmé pour nous .
Mais même si la façade est belle, quant est-il de l'intérieur, de l'intrigue, des personnages, de l'écriture en général. Tout cela sont les points négatifs de ce film. Commençons par le scénario, oui car il y a un scénario, il est bien caché derrière des masses d'effets spéciaux et d'extraterrestres, mais il y en a un. Alors il tient sur un post-it tout simplement, rempli d'incohérence, l'intrigue principale est fébrile à souhait. C'est mal écrit et ultra prévisible, surtout le méchant qu'on découvre facilement dès qu'on le voit, mais le réalisateur nous fait quand même un superbe plan plein de suspense pour nous le montre, comme pour faire un twist, un twist bien prévisible. Lorsqu'on arrive à des moments de scénarios, donc de dialogues pour faire avancer le schmilblik, cela devient peu intéressant étant donné que le scénario est faible, ce qui rend les dialogues faible aussi... Et on fait encore mieux, on laisse tomber le scénario pour des sous intrigues dont on s'en fou et qui sont totalement inutile pour l'histoire, mis à part pour nous montrer des aliens, tout plein d'aliens et autres personnages secondaire à usage unique.
Les personnages secondaires sont, comme je l'ai dit, à usage unique, ils sont très mal écrit et servent peu, donc imaginé la scène où le réalisateur essaie tant bien que mal de faire une scène émouvante sur la mort d'un de ses personnages, c'est assez ridicule et drôle, vu qu'on ne peut s'y attacher. Pour les personnages principaux le film devrait s'appeler Laureline car elle est beaucoup mieux que Valérian, personnage assez lourd du début à la fin. Dane Dehaan joue mal, enfin non il joue pas mal, il joue pas, il est absent ou à la ramasse. Face à cela, difficile de donner la réplique, et cela se voit dans le jeu d'acteur de Cara Delevingne.
Après on a un message de fin, enfin plutôt une morale niais au plus point, ressemblant étrangement à celle du cinquième élément tout de même, mais ici beaucoup moins bien faites. La musique quant à elle s'est perdu, le compositeur s'est cru dans un film d'aventure basique, mais pas dans un film sf space opera donc même si parfois c'est sympa, elle est souvent moyenne, trop classique et mal mise. Petite mention pour la musique de toute fin qui elle est parfaitement accordé à la scène et à cette sf (surtout l'instru), mais elle n'apparaît qu'à la fin, sur une fin qui est d'ailleurs pas exceptionnelle.
Valérian est donc ce film avec un riche univers mais qui, au final, apparaît comme un fourre tout où l'on veut tout montrer de son univers quitte à bâcler le scénario et les personnages, élément souvent crucial dans un film.

Conclusion : Luc Besson délivre un beau travail pour son esthétique et son univers développé, mais pour les bases tel le scénario ou les personnages, tout est à refaire.

sdtheking
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste mon année ciné 2017

il y a 4 ans

1 j'aime

Valérian et la Cité des mille planètes
Behind_the_Mask
6

Va, les riants finiront bien par se taire...

Luc, Pour sûr, tu ne dois pas fréquenter ce site. Mais si cette humble missive devait un jour faire l'objet de ta lecture de réalisateur et producteur avisé, je te présente par avance mes...

Lire la critique

il y a 5 ans

133 j'aime

34

Valérian et la Cité des mille planètes
archibal
5

Luc Skywalker

Ca fait belle lurette que Besson ne m'a plus émoustillé avec ses films mais à l'annonce d'un tel projet c'était un peu revenu. Au même titre qu'un Ridley Scott par exemple la nostalgie de ses...

Lire la critique

il y a 5 ans

107 j'aime

14

Valérian et la Cité des mille planètes
guyness
3

Les gens vils, selon Saint Luc

Traverser les galaxies, réunir 1000 planètes pour découvrir que tous les aliens de la création ont l'humour de Luc Besson... Foncer droit vers les étoiles, et tomber sur la cité d’Emile pas net...

Lire la critique

il y a 4 ans

76 j'aime

25

The Lost City of Z
sdtheking
9

Bienvenue dans le monde de l'exploration: critique de The Lost City of Z

Ce film est hypnotisant. C'est grandiose, on est pris par cet univers, cette ambiance unique où l'on est dans l'esprit de ce personnage, dans l'esprit de découverte. C'est sublime aussi, la musique,...

Lire la critique

il y a 5 ans

5 j'aime

3

Love Hunters
sdtheking
9
Love Hunters

Extase filmique: critique de Love Hunters

Tout premier film de l'australien Ben Young. Commencer avec un thriller psychologique c'était assez délicat mais celui-ci relève le défis, le réussi et signe un film proche de la perfection tout...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

Pharmacy Road
sdtheking
8

Le tour de France n'a jamais été aussi bien

Après 7 days in hell qui était juste hilarant, partant d'un match de tennis qui a duré 7 jours, nous re voici ici avec un autre mockumentaire, après le tennis, le tour de France. Ah le tour de...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

3