Joli, mais le scénario ValéRien

Avis sur Valérian et la Cité des mille planètes

Avatar Le Rêveur
Critique publiée par le

Tout est résumé dans le titre (que j'aurais pu aussi intituler "Mais pourquoiii Luc ?") et je rejoint la plupart des critiques et de mes éclaireurs.

Mais pourquoi avec de tel moyens (le-film-le-plus-cher-du-cinéma-français) et une telle œuvre de base, Luc Besson nous a t'il pondu un scénario moins bien que l'histoire originale dont est inspirée le film "L'Ambassadeur des ombres", l'un de mes Valérian préféré ? Et ceci est de la part d'une personne qui ne s'est jamais livré au Besson bashing si présent sur SC et va même à contre courant de la tendance (Voir ma critique de Lucy). Attentions spoilers car il doit y avoir comparaison.

Point central (rebaptisé Alpha dans le film): dans l'album de BD, Point central a été créé il y a des temps immémoriaux par une race inconnue au centre de la galaxie. Dans le film c'est la station spatiale internationale qui devient Alpha. Anthropocentrisme quand tu nous tiens ! Comme dans 2001 de Clark et Kubrick, Christin et Mézière les auteurs de Valérian nous disaient que la race humaine n'était qu'un bébé dans l'univers. Ici on est les patrons. Pourquoi Luc ?

Laureline: l'actrice s'en tire mieux que son partenaire et joue une Laureline punchy et efficace comme dans la BD, mais on assiste à une mise en avant de Valérian comparé à l'album où il était ni plus ni moins la princesse en détresse et Laureline l'héroïne ! Pourquoi à l'heure où l'on essaye de mettre en avant les personnages féminins même dans les œuvres les plus masculine (genre Seigneur des Anneaux), Besson n'a pas pris le paris de prendre les spectateurs à contre pied et respecter le message féministe et pour l'époque avant-gardiste de l'œuvre de Valérian ? Ici c'est l'inverse, Valérian va courageusement sauver Laureline d'une race extra terrestre un peu gourmande en reprenant le rôle de Laureline dans la BD... Un comble. Mais pourquoi Luc ?

Valérian: ne respecte pas le personnage de la BD. Pas assez gaffeur, trop sûr de lui et c'est quoi cette fausse voix digne d'un ado essayant de jouer au vieux dur ? Mais pourquoi Luc ?

La mission: L'ambassadeur protocolaire devient un commandeur génocidaire ce dont on se doute dès les premières minutes. Nos héros doivent l'escorter et il devient un méchant caricatural au lieu du politicien hautain et qui ne fait que représenter la politique impérialiste de la Terre (l'album est paru en 1975, fin de la guerre du Vietnam, le contexte est important). Une Terre bien plus insidieuse que la Terre militarisée du film. Et dans l'album l'adorable transmuteur grognon de Bluxte qui n'a rien à voir avec les ombres n'est qu'un ressort du scénario pour monnayer les très vénaux personnages de Point Central qui ont perdu toute idéologie (autre message de l'album disparu du film très sponsorisé) dont les Shingouz complètement loupés à mon avis dans le film sont la quintessence. Ici il devient presque le cœur de l'histoire.

Les ombres: Dans l'album, race ou entités devenus spirituelles qui ont abandonnées toute velléités de domination militaire ou technologique et qui avaient créé Point central comme lieu de rencontre et d'échange entre les races intelligente de la galaxie. Ils s'opposent à la Terre qui tente un coup d'état sur point central "pour ramener l'ordre" en kidnappant l'ambassadeur (avec les fameux lance-cocons de Xoxos) qu'ils convertissent à leur philosophie. Mais trop tard la Terre est condamné à 100 ans de banissement et les ombres via les véritables prolétaires chargés de la maintenance ramènent Point Central à son but initial. Dans le film ils deviennent les survivant d'un monde détruit, dommage collatéral mais génocidaire d'un conflit des terriens avec une autre race (dont le vaisseau amiral me dit qqchose, 100 bloutoks à celui qui trouve où on l'a déjà vu). Point central est juste devenu leur refuge. Mais pourquoiiii Luc ?

L'histoire: héros protéger commandeur. Commandeur enlevé. Héros poursuivre commandeur. Héros rencontrer gentils ETs. Héros combattre méchant commandeur. Héros et gentils ET gagner. Mais pourquoi Luc ?

Bon cette énorme partie mise à part, la réalisation est plutôt pas mal sans être extraordinaire, les effets spéciaux, races et décors sublimes (sauf l'équipe terrienne du début dont les costumes me rappelait le très kitch 5ème élément), Alpha de toute beauté qui respecte par contre à la lettre la BD, ainsi que certaines séquences copiée/collée de l'album (les groubos, l'attaque lance cocons, le pays des ombres), on dirait presque du Zack Snyder... Le marché interdimensionnel je ne sais pas si c'est une invention Besson mais ça m'en a touché une sans bouger l'autre.

Bref pas la catastrophe annoncée par les pourfendeur de notre Luc national, on sent qu'il aime la BD mais alors justement pourquoi ce gâchis partiel ?

Mais pourquoiiii Luc ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 145 fois
Aucun vote pour le moment

Le Rêveur a ajouté ce film à 2 listes Valérian et la Cité des mille planètes

Autres actions de Le Rêveur Valérian et la Cité des mille planètes