👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Critiques de Valley of Love

Aurea
7
Aurea

L'ombre du fils

Traînant sa valise d'un pas vif et décidé, robe à fleurs et cheveux flottant librement dans le dos, la silhouette frêle d'une femme à l'âge indéterminé, avance résolument vers la chambre du motel :...

Lire la critique

il y a 7 ans

Sergent_Pepper
6

Le pitch était presque parfait.

Il faut reconnaître que bien des éléments étaient alléchants dans ce projet singulier : les retrouvailles de deux sommets du cinéma français 30 après, un décor américain et un pitch singulier,...

Lire la critique

il y a 6 ans

BrunePlatine
8

Subtil duo en plein soleil

Une immense claque de soleil, de larmes et de talent. Un film d'une pudeur et d'une subtilité rares, un film pour moi inqualifiable, inclassable - merveilleux - qui réussit à mélanger drame,...

Lire la critique

il y a 6 ans

mymp
4
mymp

♫ Perdus dans le déseeert ♬

Huppert et Depardieu, deuxième (enfin troisième, il y a eu Les valseuses quand même où il la faisait jouir avec la langue), 35 ans après Loulou de Pialat. À l’époque ils étaient à peine adultes, ils...

Lire la critique

il y a 7 ans

cinematraque
9
cinematraque

Sous le soleil de Satan

« Vous ne m’aimez pas, et bien sachez que je ne vous aime pas non plus! », le point levé, c’est ainsi que Maurice Pialat répondit aux huées cannoises lorsqu’il reçut la palme d’or pour son chef...

Lire la critique

il y a 7 ans

-Marc-
6
-Marc-

Une attente

Tout dans ce film est volontairement décalé, ambigu et troublant. Guillaume Nicloux crée la confusion entre les personnages et leurs acteurs. Gérard et Depardieu, Isabelle et Huppert se ressemblent...

Lire la critique

il y a 6 ans

eloch
5
eloch

Sous le sable

Première image de cet étrange Valley of love – tout autant qualifié de chef d’oeuvre que de nanar par la presse – Isabelle Huppert de dos, immédiatement reconnaissable, serpente, fragile, un long...

Lire la critique

il y a 7 ans

Black-Night
8
Black-Night

Critique de par Black-Night

Voilà pour moi un beau film envoûtant qui captive dès l'ouverture jusqu'au générique de fin. Si en revanche vous ne rentrez pas directement dans le film et que le sujet vous passe au-dessus alors ce...

Lire la critique

il y a 7 ans

Gand-Alf
6
Gand-Alf

Au nom du fils.

Présenté à Cannes en 2015, Valley of Love est le dixième long-métrage pour le cinéma de Guillaume Nicloux et met en vedette Isabelle Huppert et Gérard Depardieu, trente-cinq ans après Loulou de...

Lire la critique

il y a 6 ans

Fritz_Langueur
9

Que sont leurs amours devenus...

« Valley of love » est vraisemblablement le film le plus introverti que j’ai vu depuis des années, d’où se dégagent des sentiments, masqués, d’amertume et de jubilation mélangés. Par sa double...

Lire la critique

il y a 7 ans