👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une immense claque de soleil, de larmes et de talent.
Un film d'une pudeur et d'une subtilité rares, un film pour moi inqualifiable, inclassable - merveilleux - qui réussit à mélanger drame, comédie, fantastique, bouscule nos certitudes, nous envoûte par ses contrastes lumineux, entre soleil de plomb et nuit opaque.

C'est une histoire tendre, douce, cruelle, qui fait mal, qui remue, qui interroge.
Huppert et Depardieu, monstres sacrés que Guillaume Nicloux parvient à sublimer comme jamais, se regardent dans les yeux (doux), se rappellent leurs jeunes années... C'était le temps de l'amour, et ça l'est toujours pour ce couple qui, malgré le temps, la distance et les blessures, continue de se porter une indicible affection.

"Valley of Love" parle de deuil et de culpabilité, de ces cancers qui rongent, du corps qui fait mal quand il a du mal-à-di(r)e. Et pourtant malgré la douleur et la noirceur, il émane de ce film une beauté, une grâce incroyables : certains plans sont d'une poésie totalement hypnotique, avec cette lenteur contemplative qui m'a quasiment mise dans un état second. La photographie est fabuleuse, acteurs et décors se fondent dans une torpeur torride qui installe une atmosphère surprenante, vraiment originale, pour moi totalement inédite.

Le spectacle solaire de ces deux êtres, assaillis par une douleur qu'ils n'osent exprimer et qui les rattrape, complices et orgueilleux, m'a bouleversé de sa justesse et de son humanité.

Merci, Monsieur Nicloux, c'est un très grand film que vous nous avez offert là : un très beau moment de cinéma.

il y a 6 ans

21 j'aime

6 commentaires

Valley of Love
Sergent_Pepper
6

Le pitch était presque parfait.

Il faut reconnaître que bien des éléments étaient alléchants dans ce projet singulier : les retrouvailles de deux sommets du cinéma français 30 après, un décor américain et un pitch singulier,...

Lire la critique

il y a 6 ans

38 j'aime

3

Valley of Love
BrunePlatine
8

Subtil duo en plein soleil

Une immense claque de soleil, de larmes et de talent. Un film d'une pudeur et d'une subtilité rares, un film pour moi inqualifiable, inclassable - merveilleux - qui réussit à mélanger drame,...

Lire la critique

il y a 6 ans

21 j'aime

6

Valley of Love
mymp
4

♫ Perdus dans le déseeert ♬

Huppert et Depardieu, deuxième (enfin troisième, il y a eu Les valseuses quand même où il la faisait jouir avec la langue), 35 ans après Loulou de Pialat. À l’époque ils étaient à peine adultes, ils...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime

3

Mad Max - Fury Road
BrunePlatine
10

Hot wheels

Des mois que j'attends ça, que j'attends cette énorme claque dont j'avais pressenti la force dès début mai, dès que j'avais entraperçu un bout du trailer sur Youtube, j'avais bien vu que ce film...

Lire la critique

il y a 6 ans

76 j'aime

25

Enter the Void
BrunePlatine
9

Ashes to ashes

Voilà un film qui divise, auquel vous avez mis entre 1 et 10. On ne peut pas faire plus extrême ! Rien de plus normal, il constitue une proposition de cinéma très singulière à laquelle on peut...

Lire la critique

il y a 6 ans

74 j'aime

11

Soumission
BrunePlatine
8
Soumission

Islamophobe ? Vraiment ? L'avez-vous lu ?

A entendre les différentes critiques - de Manuel Valls à Ali Baddou - concernant le dernier Houellebecq, on s'attend à lire un brûlot fasciste, commis à la solde du Front national. Après avoir...

Lire la critique

il y a 7 ans

66 j'aime

24