👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Vampyr est le film onirique par excellence. Un cotonneux voyage dans les pas de David Gray, qui s'en vient d'on ne sait où, accoste comme s'il venait de traverser l'Achéron, et s'égare dans un lieu inconnu. Les personnages font leur entrée sans prévenir, se distinguent par leur étrangeté avant même de se présenter, puis disparaissent. Certains ne sont là que le temps d'une image et d'un frisson, d'autres ne sont que des ombres qui dansent contre un mur ou de mystérieux reflets dans l'eau, d'autres enfin matérialisent l'archétype manichéen de la lutte du Bien contre le Mal qui va se jouer. David Gray marche vers les brumes, le rêve s'épaissit.

Vampyr est le film poétique par excellence. Les images floues et imprécises (dues à une lumière qui s'était involontairement invitée dans l'objectif de la caméra, glorieux hasard) servent le propos étrange et malsain avec une beauté toute mystique. L'intrigue somme toute plutôt simple s'agrémente constamment d'éléments perturbateurs, d'images créant le malaise, de visages choisis et filmés méticuleusement, pour que chaque plan tienne du réjouissement visuel à lui seul.

Vampyr est le film vampirique par excellence. Avec le Nosferatu de Murnau et le Dracula de Browning, il répertorie la quasi-exhaustivité des éléments qui seront repris dans une multitude de films par la suite, n'atteignant ce niveau de qualité que dans des cas extrêmement rares. 80 années plus tard, il est toujours autant d'actualité.

il y a 11 ans

36 j'aime

1 commentaire

Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Sergent_Pepper
7

Les prouesses de l’ombre

Ce projet peut sembler atypique dans la carrière d’un cinéaste avant tout préoccupé par le sacré et la rédemption de personnages en proie aux affres de l’existence. Un détour par le surnaturel pour...

Lire la critique

il y a 2 ans

19 j'aime

Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Cultural_Mind
8

Le cauchemar de Dreyer

Vampyr prend place, aux côtés du Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau (1922) et du Dracula de Tod Browning (1931), parmi les classiques vampiriques pré-Universal et Hammer. Il s'agit d'une...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Watchsky
7

Voyage dans l'inconscient

Sorti en 1932, Vampyr est un projet des plus singuliers puisque c'est la première incursion de Carl Theodor Dreyer dans le genre de l'horreur, lui qui avait jusque-là réalisé en majorité des films...

Lire la critique

il y a plus d’un an

15 j'aime

5

The Chaser
Vazkeizh
8
The Chaser

Corée et meutres au marteau, Acte II

Un ex-flic proxénète perd 3 filles mystérieusement. Pour cause, celles-ci sont victimes d'un détraqué mental, adepte du marteau et du ciseau à pierre. Après une brève recherche et un peu de bol, le...

Lire la critique

il y a 12 ans

39 j'aime

7

Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray
Vazkeizh
8

Critique de Vampyr, ou l'étrange aventure de David Gray par Vazkeizh

Vampyr est le film onirique par excellence. Un cotonneux voyage dans les pas de David Gray, qui s'en vient d'on ne sait où, accoste comme s'il venait de traverser l'Achéron, et s'égare dans un lieu...

Lire la critique

il y a 11 ans

36 j'aime

1

Répulsion
Vazkeizh
8
Répulsion

Critique de Répulsion par Vazkeizh

Répulsion, ou le symbole d'une époque bénie où Roman Polanski tournait en roue libre et commençait à joyeusement parsemer ses films d'éléments qui feraient sa renommée. Il y a l'appartement tragique,...

Lire la critique

il y a 11 ans

30 j'aime

1