Avis sur

Van Helsing par Pascoul Relléguic

Avatar Pascoul Relléguic
Critique publiée par le

Jolie découverte car franche partie de rigolade devant cette grosse meringue de CGI abominables qui devaient déjà piquer les yeux en 2004 et à qui le temps n'a rien pardonné. On s'esclaffe autant qu'on se consterne devant l'avalanche de mochetés numériques qui doivent beaucoup à la générosité de Stephen Sommers, le mec est no limits (rien que pour Paris en full cinématique playstation au début !!). Et pour rester au diapason de la direction artistique, les acteurs jouent maaaal (Hugh Jackman est en déperdition), à coup de mauvaises tirades théâtrales, et semblent parfois échappés de Sacré Graal (le moine incarné par Davind Wenham ressemble à un paysan anarcho-autonome) ou d'un swashbuckler (Kate Backinsale en Cap'tain Pirate comme disait mon comparse de visionnage).

Le scénario est lui aussi à l'avenant, favorisant l'action à la moindre logique (le plan nawak avec la diligence dès qu'on tente un instant d'y réfléchir posément !) jusqu'à virer souvent à l'incompréhensible (toutes les histoires de loup-garou), pour finalement sombrer dans la connerie la plus complète (je crois que la révélation sur l'identité du héros décroche le pompon de la stupidité gratuite). On pourrait sans doute résumer l'histoire de Van Helsing comme une tentative contrariée de PMA mais ce serait déjà lui prêter une certaine intention narrative.

On sent surtout que Sommers veut bourrer le film de toutes ses lubies, quitte à en flinguer toute cohérence (mais pourquoi ce choix des Jawas du Chaos comme sbires de Dracula ?). Bon, le mec a l'air sincère et c'est finalement grâce à ça qu'on peut ressentir une forme de sympathie pour sa vision quasi-naïve du genre, avec quelques vraies belles touches : le bal des vampires (mais si là aussi, scénaristiquement, c'est power-débile), les fiancées de Dracula (très kitsches mais néanmoins plaisantes) ou dans un autre registre, le ravin de Bip-Bip et Vil Coyote. Pas de quoi sauver le film de sa propre noyade en lui-même mais une confirmation que Van Helsing mérite de rester malgré lui dans les mémoires.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 29 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pascoul Relléguic Van Helsing