Le Jamel Comedy Club

Avis sur Venom

Avatar Satan Officiel
Critique publiée par le

Pour ce pinacle de médiocrité super-héroique Satan Officiel se sent d'humeur généreuse et va proposer non pas une mais trois visions de l'oeuvre, pour prononcer son amour qui ne sera jamais assez grand pour ce qu'il considère à ce jour comme l'une des meilleures comédie de l'histoire, bien plus encore que Justice League ou La Rafle (pour les plus fripons d'entre nous).

Vision n°1: Le fantasme

Alors Venom franchement c'est un super film, je l'attendais beaucoup et je n'ai pas été déçu, réalisé par Ruben Fletcher (Zombieland mon amour ^^) ça raconte l'histoire de Tom Hardy (de toute façon j'ai un crush sur Tom Hardy ^^) qui est vraiment à fond dans le rôle qui se fait contaminer par le méchant de Spider-Man 3, il y'a de l'amour, de l'action, de l'humour, des effets spéciaux, en plus ça parle très bien de la condition de la planète, c'est très important de la protéger et c'est ce que dit ce film, donc c'est bien. Et puis le méchant il se prend pour un dieu, il site la Bible, ça dénonce beaucoup la religion quand il parle d'Abraham. J'ai beaucoup aimé aussi que Venom devienne un gentil. Franchement je comprend pas pourquoi les gens n'aiment pas, c'est rythmé, c'est FUN, c'est un film de divertissement qui fonctionne, ce sont vraiment des pisses froids qui n'acceptent pas qu'il n'y a pas que Godard ou les films en noirs et blancs dans la vie et puis chacun ses gouts de toute façon, il faut respecter ce qu'aiment les gens, il faut être tolérant, et puis gentil aussi.

Vision n°2: La cuite

Cinéma quelconque d'un pays dit développé, 22h30:

Un groupe de jeunes chenapans, possiblement 20 gramme d'alcool dans le sang sont en route pour Venom. C'est la soirée de leur vie, Sangria !

Visiblement beaucoup de personnes sont venus dans l'espoir de voir un bon film, sérieux, intelligent, de qualité, ces jeunes trolls en puissance eux savent la vérité, Venom ça sera fracassé et pas autrement, et pourtant dans leur incroyable bonté ils vont sans le savoir rendre service à la communauté, voici leur histoire:

2h de fous rire non stop, de réactions de dédain synchronisées, de complaintes face à la laideur et à la connerie de l'ensemble, certains spectateurs on eu une séance moins pénible que prévu quand ils se sont mis à rire des blagues de ces HEROS, la débilité et la médiocrité du film était suivi de très près par ce groupe respirant un cynisme tel qu'ils sont satisfait d'avoir payé 6 euros pour cette comédie à base de CGI dégueulasses et d'un Tom Hardy ressemblant plus a Nicolas Cage version Nevedine et Taylor qu'autre chose.

Vers la fin du film la pétasse (c'est un fait) du film sort un "Sorry for Venom" et c'est la que Satan Officiel renchérie en disant "Nous aussi on est désolé"

Deux heures de débâcle donc, ou, étonné de ne pas s'être fait insulté, le groupe ira chercher le vice encore plus loin en restant lors des deux séquences post générique, et avec une spontanéité totale l'un d'entre eux lorsqu'il voit Woody Harrelson avec une moumoute rouge va hurler "LA MOUMOUTE DE WOODY HARRESLON, OUI !!"

Une bande de zouaves donc, tous d'accord pour dire que finalement la seule réelle bonne scène de ce film c'était la bande annonce pour le Spider-Man en animation.

Encore plus honteux que les connards devant les films d'horreur.

Pour profiter de Venom il faut donc se mettre une caisse magistrale avant, ça coûte cher...

Vision n°3: la critique classique de Satan Officiel:

Je n'ai jamais autant ris dans une salle de cinéma, aucune comédie ne jamais autant fait rire, aucune démonstration de la médiocrité ne m'a jamais autant fait rire, ne m'a autant subjuguer, rien ne m'a autant tenu en haleine en étant ivre...

Venom est un film qui rate tout ce qu'il entreprend, et même pas ce qu'il tenterait en tant que film, non, il ne tente rien. Il rate juste chaque aspects de sa médiocrité même et chaque seconde de son déroulé tant dans le montage, que dans l'écriture, l'humour, le jeu d'acteur...
Rien ne fonctionne, et si rien ne fonctionne, c'est que tout fonctionne, on est face au The Room du film de super-héros, le cynisme en plus !

Donc visuellement c'est convenu, on retrouve ce gris uniformisé de série télé propre à Marvel et des landsflares à la pelle pour faire croire à de l'esthétisme et du dynamisme. Les effets spéciaux ont 20 ans de retard et sont donc hilarants à 8 grammes, c'est du vu et revu, on sent que c'est une copie de travail, y trouver de réelles qualités c'est se mettre des oeillères et être un supo du capital.

Et évidemment c'est tellement à la ramasse que ça en est drôle, il faut parler de l'aspect action illisible et autiste (la séquence embrumée ou la poursuite en moto), mal découpé, à mis chemin entre The One avec Jet Li et une production Europacorp sous prozac; des répliques dont on ne sait trop si c'est du lard ou du cochon, parce qu'on les croiraient toutes sortie d'une sitcom mais certaine semblent plus sérieuses que d'autres, mais on parle d'un film qui ose utiliser le cri de Wilhem ou degré le plus absurde d'ignorance, alors à quoi bon ?

Tom Hardy lui est stratosphériquement mauvais, j'ai parlé de Nicolas Cage évidemment, mais c'est peu être un peu différent, on retrouve les excès hystériques (ce cris dans la douche est poilant) mais en même temps on voit qu'il ne sait pas ce qu'il fait, qu'il s'en fout et il y'a énormément de moments ou Tom Hardy semble se poser des questions sur le sens de son existence.

Et donc, cerise sur le tas de merde, l'écriture et la mise en scène du drame s'évertuent à toujours faire plus racoleur et débile, dans ce film on se téléporte, on change d'avis pour changer d'avis, Venom est gentil, l'ambiguïté c'est pas grave, on saupoudre ça de référence à E.T. et de poncifs non seulement de merde mais qui ne sont même pas cohérent avec eux mêmes, des poncifs de genre différents qui n'ont rien à y foutre. Et quand on met en scène le drame c'est d'une hilarité totale, en témoigne ce champ contre champ avec un caniche qui a le symbiote en lui (c'est aussi débile que ça en a l'air), filmé comme on filmerait une séquence de merde ou deux humains se retrouveraient après s'être perdu de vue pour ensuite copuler.

Des films comme Venom ça vous change un homme, Venom est un dépucelage cinématographique qu'il faut s'empresser d'aller voir, toutes les raisons sont bonnes, de la thèse sur la médiocrité à la volonté d'assister à la meilleure comédie du siècle...

Chef d'oeuvre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2714 fois
45 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Satan Officiel Venom