Affiche Victor, Victoria

Critiques de Victor, Victoria

Film de (1982)

Critique de Victor, Victoria par Gérard_Rocher

Dans le Paris des années 1930 Victoria Grant, une jeune chanteuse sans le sou, cherche, mais sans succès, un emploi à sa mesure dans les cabarets. Expulsée de sa chambre d'hôtel et mourant de faim elle fait la connaissance de Carroll Todd dit "Toddy", un vieil homosexuel opportuniste et artiste dans l'âme. Devant le veto que subit la jeune femme dans le milieu du spectacle, il lui vient une... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

32 18
Avatar Gérard_Rocher
8
Gérard_Rocher ·

Identité sexuelle à "Pile ou face"

Une femme se faisant passer pour un homme... qui se fait passer pour une femme ! Oui, sûr, même après une 2e lecture ralentie, il y a de quoi ne plus savoir à quels seins se vouer ! Il existe un excellent moyen de savoir comment peut se vivre concrètement ce genre de situation digne d'une analyse à la Docteur Freud : visionner "Victor Victoria". Qu'il soit signé Blake Edwards, à qui... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

17 17
Avatar Ticket_007
8
Ticket_007 ·

Sapiens homo

Paris, années 30. Chanteuse désargentée et au chômage, Victoria Grant (Julie Andrews) vit dans la plus extrême misère. Elle fait alors la rencontre du chanteur homosexuel Carroll Todd (Robert Preston), chez qui naît une idée étonnante : en cette époque où les chanteurs travestis ont la cote, il va faire passer Victoria pour le comte Victor Grazinski, créant le personnage de ce chanteur... Lire la critique de Victor, Victoria

17 15
Avatar Tonto
8
Tonto ·

Double sexe

Il parait que c'est le remake d'un film allemand des années 30 que je n'ai pas vu, donc je me garderais de faire un comparatif, mais le fait est que Blake Edwards nous livre une comédie pétillante et enlevée, émaillée de chansons dans ce Tootsie à l'envers, servie par son épatante épouse et actrice fétiche, la grande Julie Andrews qui rayonne dans un rôle bien écrit pour elle... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

24 14
Avatar Ugly
7
Ugly ·

What in hell was that? - B Flat

"Victor Victoria", un film dont je ne me lasse jamais. Certes les mœurs ont évolué, on pourrait craindre que le propos gentiment sulfureux s'affadisse et ennuie le spectateur. Que nenni, les ressorts comiques sont intacts et Julie Andrews est magnifique dans son rôle, parfaitement accompagné par l'hilarant Robert Preston et ce faux macho coincé James Garner. L'histoire débute alors qu'une... Lire la critique de Victor, Victoria

14 8
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

Mensonges et travestissement (bis)

S'il y a bien une chose difficile à admettre concernant "Victor Victoria", c'est sa date de sortie : le début des années 80. Esthétiquement, en se focalisant sur le Paris des années 30 et des cabarets, on se croirait dans le contexte de production des années 50, entre les comédies musicales à la Vincente Minnelli et les palettes de couleurs si particulières dans "French Cancan" de Jean Renoir.... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

7
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Critique de Victor, Victoria par Zogarok

Dans les années 1930 à Paris, une chanteuse d'opéra (Julie Andrews) ne trouvant plus de contrat commence à sombrer en dépit de son état d'esprit positif. C'est alors qu'elle fait la rencontre d'un quinquagénaire (homosexuel) encore plus aventurier : Carol Todd alias Toddy, qui la pousse à se faire passer pour un homme travesti en femme. Victoria Grant connaît alors un immense succès dans... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

5
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Genre trompeur

Dans le Paris de 1934, une magnifique chanteuse soprano qu’aucun établissement ne souhaite engager erre dans la misère et la famine, jusqu’à ce qu’un ami homosexuel, chanteur dans une boîte homo, lui fabrique une nouvelle et salvatrice identité. Travestie en travesti, Victoria devient alors Victor, et grâce à cette éclatante émancipation « masculine », elle chante et accumule les succès dans... Lire l'avis à propos de Victor, Victoria

2
Avatar etiosoko
8
etiosoko ·

Critique de Victor, Victoria par DanielOceanAndCo

J'aime beaucoup Blake Edwards, en particulier "La Grande course autour du monde", je découvre enfin "Victor, Victoria", une comédie musicale très réussie aux thèmes très intéressants. Déjà, le film possède quelques séquences d'anthologie à mourir de rire, Edwards étant un très bon metteur en scène d'humour visuel mais c'est dans l'ambigüité sexuelle que le film tient sa force et se fait... Lire la critique de Victor, Victoria

1
Avatar DanielOceanAndCo
8
DanielOceanAndCo ·

Victor Victoria (1982)

Victor Victoria est une relecture d'un film de 1933; et un film de deux heures qu'on ne voit absolument pas passer, enrichi qu'il est de drôleries potaches, ou fines, de comique de situation, de délicatesse. La vulgarité habituelle du cinéma "travesti" est ici balayée pour être une critique... Lire la critique de Victor, Victoria

3 1
Avatar White_Trash
7
White_Trash ·