Une descente aux enfers en plan séquence

Avis sur Victoria

Avatar Pand Ouille
Critique publiée par le

Comme chacun sait, il y a plusieurs sortes de films. Mais il y a une catégorie de film en particulier. Celui qui qui t'as fait vivre une expérience. Il est forcément très personnel suivant les goûts et les émotions de chacun mais il existe. Victoria fait partie de cette catégorie là pour moi.
Du point de vue technique, il a bien évidemment fait parler de lui car il a été tourné en un seul plan séquence. Et non pas un plan séquence à la Birdman où il y a des coupes non visible. Ici, un seul plan séquence. Ce qui renforce le réalisme, l'immersion, l'ambiance de cette descente aux enfers. Ainsi, rien que de se dire que ça devait être un casse-tête pas possible vu tout ce qui est montré, on ne peut que saluer la performance. Le choix de tourner ainsi est aussi intéressant car, on suit les aventures du personnage principal avec les choix qu'elle va prendre. On se dit que parfois, c'est un étrange de prendre ces choix mais cela est justifié plus tard. L'histoire est suffisamment bien écrite pour qu'on passe d'une rencontre banale à une course poursuite sans temps mort, pas de séquence un peu longue ou autre. C'est rythmé et c'est fou de voir que l'on vient d'assister à 2h15 avec autant de chose qui ont été montré. De plus, je ne m'attendais pas à ce qu'il allait se passer, rien ne laisse présager du dénouement de l'aventure. Il est vrai qu'au bout de 45mn-1h, je me demandais bien où le film veut nous amener, mais toute les scènes ont leurs importances. La performance des acteurs est juste incroyable. Ils doivent tenir leurs rôles, avec la personnalité de chaque personnage pendant la durée du long métrage. Ils ne vacillent jamais. Certes, il y a de l'improvisation et ça se sent mais rien qui dénature l'oeuvre. La musique est belle, la caméra joue avec les effets de floue bien trouver, la photographie est belle, je n'ai presque rien à redire sur Victoria.
Les rares points négatifs sont contre balancés soit par l'histoire, soit par son originalité. En effet, tout au long, je me disais que ça aurait été bien que la caméra qui film soit un protagoniste qui suit le personnage principal mais, vu la fin, impossible. Il y a des moments où les acteurs sont tellement dans leurs rôles qu'ils font des choses ayant pour conséquence un effet non désiré. Par exemple, un acteur en colère qui demande de fumer sur une cigarette et qui la fait tomber directement après, ça m'a fait rire, alors que la scène ne s'y prêtait pas mais tout recommencer du début uniquement pour ça, c'est pas génial. Cela va aussi pour les moments de dialogues puisqu'ils sont en majorité improvisés, les acteurs peuvent se tromper. De même pour les rares reflets du cameraman. Ils se voient un peu à quelques endroits précis. Peut-être un gommage aurait été intéressant en post-production mais on ne peut le lui en vouloir. Mais tout cela n'est que des détails qui n'entravent pas l'immersion.
Ainsi, je recommande la vision de cette oeuvre. Ils poussent encore plus loin l'expérience cinématographique et rien que pour cela, il faut la voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 214 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pand Ouille Victoria