Vincent Priceless

Avis sur Vincent

Avatar Elfmaniac
Critique publiée par le

Vincent est un court métrage de Tim Burton en stop motion sorti en 1982 par les studios Disney, studios où Tim exerçait à l'époque. Comme bon nombre de membres de l'équipe Disney, on lui laissa la chance de concrétiser son talent dans un projet personnel au format court, qui serait diffusé en première partie des longs métrages d'animation de la firme. PIXAR continue sur cette voie d'ailleurs.

Tim Burton en a donc profité pour en faire un court métrage très intime, mêlant tout ce qui forme son univers poétique et torturé. Stop-motion (son procédé favori), noir et blanc (au grand dam de Disney) et une guest star de premier choix : Vincent Price! Un acteur de films d'horreur vintage et idole de Tim Burton depuis toujours.

Vincent conte l'histoire de Vincent Malloy, petit garçon silcencieux et solitaire aspirant en secret à devenir Vincent Price. Il s'imagine transformant le chien de la maison en chien zombie ou encore délivrant sa fiancée, enterrée vivante. Prisonnier de ses propres pensées morbides, il finit par sombrer dans les abîmes, sur les vers du Corbeau d'Edgar Allan Poe, récité par la voix glaçante de Vincent Price.

Vincent est évidemment une représentation de Tim Burton par lui-même, comme il l'a souvent fait dans ses films. Outre la ressemblance physique, il y a cette marginalité et ce rejet des autres que l'on retrouve dans une grande partie de ses personnages (Edward, Ichabod, Jack Skellington...). Tout comme Burton, Vincent est passionné par Vincent Price, il ne parle pas, s'isole, a un teint blanchâtre...

Ce film est tellement noir qu'il fut mal reçu par Disney qui accepta tout de même de le diffuser mais le rangea dans ses placards jusqu'au succès de L'Etrange Noël de Mr Jack, réalisé par Henry Selick, d'après des croquis et un poème de Burton, réalisés dans les studios de Disney et donc, leur appartenant. Ce qui explique pourquoi L'Etrange Noël de Mr Jack est sorti chez Touchstone, maison de chez Disney. On peut désormais trouver le court métrage Vincent dans toutes les éditions de L'Etrange Noël de Mr Jack accompagné du deuxième court métrage de Burton: Frankenweenie.

Vincent est une œuvre d'art, un concentré de l'univers et du talent de Tim Burton. Toute l'ambiance sonore du film repose sur la voix de Vincent Price. Donc c'est la VO ou rien, à moins que vous ne souhaitiez perdre le grand attrait de la narration.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 511 fois
8 apprécient

Autres actions de Elfmaniac Vincent