Affiche Vinyan

Critiques de Vinyan

Film de (2008)

The sail of Charon

Le couple semble uni. Mais seulement après quelques minutes de film, des lignes de faille semblent déjà séparer Paul et Jeanne. Un arrêt sur image plus tard, sur une silhouette indistincte, la blessure encore vive devient béante. Et le voyage envisagé, pour enfin retrouver l'être cher, même par delà la mort. Vinyan, c'est la représentation de la souffrance liée à la perte brutale et... Lire la critique de Vinyan

6
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

Critique de Vinyan par Ragnarök

Le DVD traînait sur mon étagère depuis bien trop longtemps, je me suis décidé à le regarder. Je lance le film, et là une chose improbable se produit. Le réalisateur apparaît, devant un fond moche et m'explique que son film a été mal reçu à sa sortie. Il me demande de regarder son film au calme, avec un esprit ouvert. J'ai eu peur qu'il me spoile ce con. Bon je démarre le film sans a priori, avec... Lire l'avis à propos de Vinyan

4 3
Avatar Ragnarök
5
Ragnarök ·

Critique de Vinyan par batman1985

Quand un cinéaste belge estime qu'on peut faire autre chose que du cinéma social, c'est un bon début. Quand en plus le garçon s'essaie au genre fantastico-horrifique, on se dit que ça peut valoir le coup d'oeil. Au final, on ressort assez partagé de l'oeuvre car Du Welz possède un talent indéniable à la mise en scène, mais est un peu plus brouillon au scénario. En effet, l'oeuvre évoque la... Lire l'avis à propos de Vinyan

4
Avatar batman1985
5
batman1985 ·

C'est celui-ci qu'il fallait appeler "Calvaire"

Après un premier film potache, régressif et finalement jouissif, "Calvaire" (1), Fabrice Du Welz se prend au sérieux, et se prend surtout totalement les pieds dans le tapis. Mélangeant maladroitement les genres, multipliant les effets "nouveau cinéma français", cette tentative vire vite au ridicule. (1) http://www.senscritique.com/film/Calvaire/critique/8597518 Lire l'avis à propos de Vinyan

8 1
Avatar takeshi29
2
takeshi29 ·

Critique de Vinyan par Plug_In_Papa

Fabrice Du Welz avait frappé un grand coup en 2004 pour son premier long métrage avec le bien nommé Calvaire; drame tordu sur fond d'amour perverti et de violence sèche. Un film étrange qui divise mais qui ne laisse généralement pas indifférent, le genre d'expérience qui marque. Bien que faisant parti de ceux n'ayant pas spécialement aimer Calvaire pour un certain nombre de raisons je ne pouvais... Lire la critique de Vinyan

4
Avatar Plug_In_Papa
6
Plug_In_Papa ·

Tsunami Placenta

Après le génial Calvaire, on s'attend forcément à un nouveau film coup de poing. Et on n'a là qu'un très honnête film de genre, une série B plutôt extrêmement bien branlée et aux dignes références. Sans doute encore un grand film malade de ses cultes façon Pacte des loups (en mieux) ou St Ange (en aussi bien)... Certes le film n'est pas sans défauts... un démarrage assez prétentieux façon Gaspar... Lire l'avis à propos de Vinyan

3
Avatar Foxart
8
Foxart ·

Critique de Vinyan par Bung

Le tsunami est représenté via une belle idée. Mais le réalisateur fait traîner son histoire pour aboutir finalement nulle part, alors qu'il avait un sujet en or (les enfants "dévorant" leurs parents, ça avait de la gueule, je trouve) dans les mains. Un peu à l'image du cinéma "de genre" de notre époque, c'est à dire vide dans son propos et dans sa remise en cause. Dommage, parce qu'il y avait... Lire la critique de Vinyan

2
Avatar Bung
4
Bung ·

Critique de Vinyan par klauskinski

Ouvertement inspiré d'Apocalypse now, Vinyan confirme le talent de Fabrice Du Weltz, entrevu avec Calvaire, son précédent film. Dès l'entame, pourtant plutôt réaliste, il nous propose un cinéma de sensations où le spectateur est assailli par une multitude de détails (couleurs, musique, bruits, visages...). Ce parti pris expérimental empêche toute vision claire, univoque des choses mais compense... Lire la critique de Vinyan

2
Avatar klauskinski
7
klauskinski ·

Critique de Vinyan par Mickaël Barbato

Le premier film du réalisateur belge, Calvaire, était une sacrée surprise. Tout comme son court Quand on est amoureux, c'est merveilleux, une histoire cruelle et très triste racontant le manque d'amour d'une femme qui tue un streap-teaser et utilise son cadavre pour briser la monotonie de sa vie sentimentale. Pourtant, Vinyan ne m'a pas vraiment convaincu, pour des raisons que j'ai du mal à... Lire l'avis à propos de Vinyan

2
Avatar Mickaël Barbato
6
Mickaël Barbato ·

Enfer vert

Quand on parle cinéma belge, les mêmes noms reviennent souvent. Inexplicablement, celui de Du Welz n'en fait pas partie. On ne va pas tourner autour du pot : chacun de ses films sortis jusqu'ici tutoient la perfection, qu'il s'agisse du court Quand on est amoureux..., du long Calvaire ou de son dernier, Vinyan, dont il est question ici, sorte d'aboutissement suprême d'une carrière qui a pourtant... Lire l'avis à propos de Vinyan

2
Avatar Seb C.
9
Seb C. ·