Affiche Visitor Q

Critiques de Visitor Q

Film de (2001)

alors c'est l'histoire d'un mec...

...qui en tape un autre avec une brique. Miike livre ici un des plus gros ovnis cinématographique jamais réalisés. Un homme mystérieux débarque dans une famille totalement barrée (père incestueux, mère camée, fille prostituée, fils introverti) pour y mettre encore plus le bordel, à la fois destructeur et salvateur. Dialogues sibyllins, scènes et plans ubuesques (à voir rien que pour la scène... Lire l'avis à propos de Visitor Q

17
Avatar Engagé-Guignol
9
Engagé-Guignol ·

Les superlatifs extatiques me manquent...

Visitor Q n'est rien moins que L'abécédaire explosif et obscène de toutes les choses dégueulasses que quelques maléfiques génies ont attribué à la famille canonique du XXIe siècle. Celle qui vit sous l'ère de la télé-réalité, de la gloire instantanée, des relents de puritanisme vulgaire mal placés, de la dépendance, de l'égotisme et de la dépression organisée. Le tout, mesdames et messieurs... Lire la critique de Visitor Q

15 4
Avatar hillson
8
hillson ·

Critique de Visitor Q par Mickaël Barbato

Sans aucun doute l'un des films les plus barrés qui m'ait été donné de voir, jugez plutôt : le père cherche à faire de sa vie un documentaire à succès, le fils maltraite sa mère et se fait lui-même maltraiter à l'école, la fille se prostitue et accepte son père comme client, la mère se prostitue (également) pour s'acheter de la drogue et se découvre une passion pour son lait maternel.... Lire la critique de Visitor Q

11 1
Avatar Mickaël Barbato
8
Mickaël Barbato ·

Une famille en or

Un réalisateur japonais aussi barré que prolifique + du gros trash qui tâche + un statut d'OFNI réalisé en 5 jours au caméscope, le tout emballé en moins de 90 minutes, ce Visitor Q avait de bons arguments pour me plaire. Niveau trash le cahier des charges est rempli, dépassé, submergé même sous l'accumulation de saloperies présentées : drogue, prostitution, violence familiale, inceste, viol,... Lire l'avis à propos de Visitor Q

8
Avatar Citizen-Ced
4
Citizen-Ced ·

Critique de Visitor Q par Po Waqqi

Malgré la violence du propos et l'humour trash à tendance débiloïde, le film dégage une poésie d'une beauté saisissante et une esthétique totalement imprégnée de volonté. Une volonté de tout montrer (la pédophilie, le sadisme, la nécrophilie,... tous les vices extrêmes de l'humain), et d'en faire surgir quelque chose d'une sereine tendresse. Une véritable découverte. Lire l'avis à propos de Visitor Q

10
Avatar Po Waqqi
8
Po Waqqi ·

« Notre poitrine la plus menue peut nourrir la moitié de l'Ukraine », une femme de maire.

« L'employeur martyrise l'homme. L'homme martyrise sa femme. La femme fout une gifle au gosse. Le gosse donne un coup d'pied dans l'chien ». Tout part de là, c'est le point de départ. Un brin trop provoc', largement axé sur la dérision, le film de Miike fait figure d'alter-ego bouffon de Hostel, le charcutage gratuit à outrance en réduction. Si le contenu outrancier décontenance et peine à... Lire l'avis à propos de Visitor Q

3
Avatar Adrast
7
Adrast ·

Visitor is watching you.

Film experimental au même titre que big bang love juvenile A, visitor Q est etrange et jusqu'au boutiste. Démarrant sur une scène d'inceste entre le père et la fille, le film s'annonce choc. Et tout passe à la moulinette miike, Scato, necro passage a tabac, bondage fetichisme et pourtant ce n'est pas si glauque que ça. Si le film est pris au second degré il y a de quoi beaucoup rire, car toutes... Lire l'avis à propos de Visitor Q

4
Avatar CREAM
8
CREAM ·

Critique de Visitor Q par smokababylon

Une énorme claque, un film poing dans la gueule à la bienséance japonaise, du death-metal cinématographique. Un peu comme si Cannibal Corpse prenait un DV. C'est absolument violent, malsain et trash, mais qu'est qu'on se marre ! Définitivement à ne pas mettre entre toutes les mains, on ressort forcément un peu changé de ce remake de Théorème. CAN'T UNSEE ! Lire la critique de Visitor Q

7
Avatar smokababylon
9
smokababylon ·

Demeurés sous X

Réalisateur prolifique, féru de personnages cintrés et de situations déviantes Takashi Miike tourne en 2001 et sur un peu moins d'une semaine ce curieux Visitor Q, film-concept proprement extrême et déconcertant... Il semblerait au regard dudit film que Takashi Miike n'ait pas eu d'autre véritable intention que celle de compiler tous les tabous sociaux possibles et (in)imaginables... Lire l'avis à propos de Visitor Q

1 3
Avatar stebbins
4
stebbins ·

Critique de Visitor Q par l'homme grenouille

Pour moi, il y a deux façons de dépasser les bornes : il y a la façon pertinente et la façon impertinente. La pertinente c’est quand on se risque à titiller quelque chose de particulier, ce qui nous amène à questionner notre perception ou notre raisonnement. Et puis il y a la façon « Visitor Q ». Il n’y a aucun objectif, aucune méthode. Le but est de se défouler. Non seulement l’histoire est... Lire la critique de Visitor Q

1
Avatar l'homme grenouille
1
l'homme grenouille ·