Voyage au bout de l'Enfer

Avis sur Vivre dans la peur

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Les horreurs d'Hiroshima et Nagasaki auront pour longtemps une répercussion sur le Japon et notamment son art, à l'image du célèbre Godzilla. Akira Kurosawa aura aussi été marqué par ces événements et la peur engendrée, ce qu'il évoque dans Vivre dans la Peur en 1955.

Le cinéaste japonais livre-là une oeuvre puissante et particulièrement intense, où il est question d'un père de famille qui va voir cette peur le hanter jusqu'à ce que sa famille tente par action de justice de le faire reconnaître irresponsable. Kurosawa propose un saisissant portrait humain qui va vivre une véritable descente aux enfers psychologiques, où il va être de plus en plus isolé, jusqu'à un final émotionnellement fort et sous tension.

Le metteur en scène du Château de l'Araignée évoque avant tout l'inconscience face à la menace nucléaire (lorsqu'il réalise ce film, les américains font encore des essais nucléaires dans l'atoll de Bikini), l'impression que les horreurs de 1945 ont été totalement vaines à ce sujet. Profondément pacifiste et humaniste, Vivre dans la Peur se révèle être d'une grande richesse sans jamais que Kurosawa ne tombe dans un quelconque excès ou facilité. Il évoque ces sujets tout en proposant un drame intimiste et un portrait humain mis en scène avec intensité, le cinéaste s'appuyant notamment sur une écriture (dialogue, personnage et avancement de l'histoire) de qualité.

Derrière la caméra il se montre assez sobre et efficace, captant justement les tourments de son protagoniste et jusqu'où il est capable d'aller pour se faire entendre. Il met en place une ambiance assez étrange et surtout de plus en plus angoissante, tant il arrive à nous immerger au côté du personnage principal et de nous faire ressentir les mêmes sensations. Devant la caméra, Toshirô Mifune est méconnaissable et parvient à retranscrire les peurs de son personnage, tandis que Takashi Shimura se révèle brillant.

Fresque d'une société qui sera brisée par le nucléaire, Vivre dans la Peur permet à Kurosawa d'évoquer cela à travers un saisissant et intense portrait humain où l'on va suivre une descente aux enfers sous tension et d'une grande richesse, prenant encore tout son sens aujourd'hui lorsqu'on voit les événements récents qui ont eu lieu au pays du soleil levant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 422 fois
21 apprécient

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 4 listes Vivre dans la peur

Autres actions de Docteur_Jivago Vivre dans la peur