Affiche Walden (Diaries, Notes, and Sketches)

Critiques de Walden (Diaries, Notes, and Sketches)

Documentaire de (1969)

Le plat de résistance

Walden, ou lavis dans les bois. Rien de sensationnel, du pastel, du pastel. Mekas nous fait son invitation au voyage sans bouger, ou presque, de New York. Songe à la douceur… C'est d'un journal intime filmé (cinema is light, movements, frames) dont il est question. Filmé beaucoup. Intime très. De toutes petites choses sans importances qui défilent comme défile de longues... Lire la critique de Walden (Diaries, Notes, and Sketches)

53 18
Avatar Senscritchaiev
9
Senscritchaiev ·

Critique de Walden (Diaries, Notes, and Sketches) par Garrincha

Moins puissant que As I was moving ahead, parce que les réminiscences de Mekas ne se focalisent pas autant sur sa vie personnelle, les deux films ayant différentes lignes directrices. Ici, il se dégage assez nettement le sentiment que Mekas se concentre avant tout sur la justification du dispositif qu'il met en place : il tâtonne, il expérimente, il joue à l'alchimiste avec son montage et sa... Lire l'avis à propos de Walden (Diaries, Notes, and Sketches)

16 5
Avatar Garrincha
9
Garrincha ·

My home sweet home-movie...

A l'aune d'une société glorifiant le narcissisme virtuel et le filmage compulsif de l'intimité de tout un chacun il serait bon de revenir sur le Walden de Jonas Mekas. Tourné à la fin des années 60 ce journal de bord équivaut à un magnifique home-movie de près de trois heures, dans lequel Mekas confond sa vie et son métier de cinéaste ; il y présente des scènes de famille directement... Lire la critique de Walden (Diaries, Notes, and Sketches)

2
Avatar stebbins
9
stebbins ·